Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 22 mars 2009 à 11h13

Le débarquement en Provence / Philippe Lamarque

En réponse à
-1D'autres éléments de Igor Geiller

Polémique Lattre-Larminat de Laurent Laloup le dimanche 22 mars 2009 à 10h47

Bonjour à tous,

Igor a écrit :

"- page 149 on lit : "La réduction de la poche de Toulon, particulièrement coriace, interdit tout prélèvement de moyens au profit de l'action du général de Monsabert à Marseille. Pendant toute la durée de l'action, la 1ère DMI reste indisponible. Le général de Larminat, dépité de ne pas avoir été désigné comme coordinateur des deux batailles, marque discrètement une certaine jalousie à l'égard de celui qui a soufflé au général de Lattre de Tassigny le projet consistant à les mener conjointement. En quelque sorte, il ne lui déplaît pas de voir son auteur se débattre dans quelques difficultés, quitte à mettre en péril la population et risquer des pertes parmi nos troupes."
"

Sur ce sujet , il faut absolument lire l'étude de Paul Gaujac sur la polémique Lattre-Larminat, parue dans l'ouvrage LARMINAT, Un fidèle hors série. C'est une enquête extremement détaillée et précise, et qu'il est difficile de résumer. C'est pourquoi je ne peux que conseiller la lecture de ce chapitre dont les conclusion sont plutôt favorables à Larminat.

Je souhaite quand même mettre ici un extrait qui répond à la citation du livre de Lamarque (à propos de la lenteur de la progression des troupes dans Marseille) :

"Rentrant vers le Camp dans l'après-midi, il (Larminat)s'arrête à Gémenos où Monsabert a installé son PC tactique dans la matinée. Marseille investi, « Monsabre » a décidé de pénétrer dans la ville pour prendre de vitesse les Allemands et venir au secours des FFI qui combattent dans les rues. De Lattre qui les a convoqués .ainsi que Guillaume à l'hôtellerie du Relais de la Madeleine, PC de Sudre, a cependant donné l'ordre d'arrêter la progression car il ne veut entrer dans la ville qu'avec des forces suffisantes pour maîtriser la révolution communiste. Larminat est évidemment d'un avis contraire"
Celà, cette crainte des communistes, fait écho à une récente contribution d'Ollivier

Cordialement
Laurent

*** / ***

lue 1157 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 fameux ! de françois delpla 22 mars 2009 12h27

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le débarquement en Provence

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes