Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire de la Chatte / Gorden Young et Lily Carré

En réponse à
-1Départ de « la Chatte » pour l’Angleterre. de Serge Desbois

La Chatte, conséquence indirecte de sa trahison. de Serge Desbois le samedi 14 février 2009 à 07h52

Après la trahison de la Chatte fin novembre 41 et la vague d’arrestations de « l’Interallié », il n’y avait pas de grands réseaux en zone occupée à cette date.

Le bruit de cette trahison commença à se répandre dans les milieux résistants dans les mois qui suivent au cours du 1er semestre 1942 aussi bien dans la zone libre que dans la zone occupée et à partir de fin mai 42, personne parmi les résistants ne fit plus appel au Lysander ni à l’ Hudson. C’est du moins le « Group captain » Hugh Verity sur Lysander qui le dit.*

N’étant plus employé pour les « Pick up » de Résistants et d’agent des « SOE », le chef de la base de Tangmere eut l’idée d’employer le Lysander pour les bombardements afin que les pilotes ne perdent pas la main.

Évidemment cet avion de reconnaissance à l’emploi furtif de nuit, n’étaient pas prévus pour cela. Allant à moins de 300 à l’heure. Il ne pouvait se mesurer avec un Messerschmitt.

2 bombes de 125 kg furent fixées sur les carénages du train et compte tenu de sa maniabilité cet avion fit encore des prodiges, par exemple en bombardant l’usine chimique de Oissel près de Rouen.

Et puis fin août 1942, le travail au profit des agents des SOE et des résistants reprit. Le premier vol de nuit, le 31 août, faillit tourner au désastre. Le résistant chargé de l’accueil était ivre. Il avait disposé les lampes dans un fossé où le Lysander capota. Il a cru se racheté en donnant 80 000 francs de l’époque au pilote. Celui-ci a incendié l’appareil et est rentré par Gibraltar.

Il y a bien longtemps que les techniciens avaient modifié le Lysander pour augmenter son rayon d’action. Maintenant la région de Lyon, de Limoges pouvait être atteinte. De plus une échelle avait été fixée sur l’habitacle pour que les Résistants puissent se hisser la nuit en rase campagne.

Ceux qui avaient de bonnes conditions athlétiques, pouvaient être largués en France la nuit comme se fut le cas une fois pour Déricourt.

* Hugh Verity « Nous atterrissions de nuit »

*** / ***

lue 1609 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire de la Chatte

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes