Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Gitton de 

Précisions utiles de Francis Deleu le dimanche 23 novembre 2008 à 12h55

En fait, Gitton était le fondateur du POPF (Parti ouvrier et paysan français). Abattu d'une balle dans le dos à Bagnolet le 4 septembre 1941 par le "détachement Valmy" du parti communiste (Cf. Tuer les traîtres, J.M. Berlière, F. Liaigre)
J'ai été un peu vite en mentionnant le ralliement de Marcel Gitton au PPF de Jacques Doriot.
Il aurait été plus clair d'écrire que Gitton se rapprocha de Doriot en collaborant notamment au journal du PPF, "Le Cri du Peuple".

Pour l'anecdote, le récit de "l'exécution" de Gitton narré par Gaston Focardi du détachement Valmy:
Nous manquions d'armes; il a fallu engager la lutte avec presque rien ... A l'époque, nous n'avions qu'un seul revolver à barillet. C'est un copain italien de Viroflay qui nous a prêté le 6,35 avec lequel Cretagne a liquidé Gitton. Nous étions avec Emile Bévernage qui, lui, est resté à vélo devant. Moi, j'attendais à côté. C'était rue de Bagnolet, aux Lilas, le 4 septembre 1941, vers 7 heures 30 du matin. Quand Cretagne a tiré, j'ai entendu Gitton s'exclamer: "Ah les vaches ! Ils m'ont eu !" Je me suis approché en criant à mon tour : "A l'assassin !". Je suis allé vers Gitton. Il avait une sacoche que j'ai prise avec la main gauche tout en lui déchargeant mon revolver dans le ventre. Puis je suis remonté à vélo et j'ai fait semblant de me lancer à la poursuite de Cretagne.
(Alain Guérin, Chronique de la Résistance)
Quelques temps plus tard, Albert Clément, le directeur du journal "Le Cri du Peuple", fut exécuté dans des circonstances analogues.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 5213 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Juste un détail de Auteur anonymé 23 nove. 2008 19h11
2 De la valeur des témoignages de Francis Deleu 23 nove. 2008 20h57
3 Mea culpa de Auteur anonymé 23 nove. 2008 21h37

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes