Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Joseph Epstein / Pascal Convert (av. une préface de Serge Wolikow)

 

Pour Epstein comme pour Moulin : faire l'Unité... de René CLAUDE le mardi 09 octobre 2007 à 18h11

Pour retracer le parcours d'un responsable résistant, il faut retrouver le plus grand nombre possible de liens, ce que Pascal Convert nomme la "transversalité" des réseaux. Pour cela, il faut interroger les derniers acteurs-témoins toujours vivants comme Raymond Aubrac qui parle des liens pour parvenir à l'Unité (majuscule):
Raymond Aubrac, amusé par mes questions sur la transversalité des "réseaux" m'avait répondu malicieusement :
"Votre question a trait à quoi ? Aux réseaux de distribution d'eau, à quel genre de réseau, à quoi vous pensez ? [...] Quand je réfléchis à l'histoire d'un homme comme Jean Moulin, il y a des bibliothèques entières qui ont été écrites sur lui, on sait tout sur sa famille, ses études, ses maîtresses, sa carrière, son arrestation, sa mort, mais l'essentiel on ne le connaît pas. Il reste dans l'histoire non pas parce qu'il a été préfet ou parce qu'il a été arrêté, il reste dans l'histoire parce qu'il a fait l'Unité. Et faire l'Unité, c'était quelque chose d'extrêmement difficile. Et très incertain. Très aléatoire. En 1942, on pouvait être sur une trajectoire de guerre civile en France. Comme en Pologne, comme en Yougoslavie, comme en Grèce. L'Unité a été faite, de Gaulle voulait l'Unité bien sûr et, à l'intérieur des organisations, il y avait un certain nombre de gens qui aspiraient à l'Unité, mais celui qui a bâti l'Unité, c'est Jean Moulin (...) Un jour il m'a envoyé demander des armes au général Frère, celui-là même qui avait présidé le tribunal condamnant de Gaulle à mort par contumace. Il y avait un intermédiaire, un mot de passe [...] Jean Moulin, c'est un homme de relations. Il avait forcément des contacts avec les communistes, peut-être même avec l'Internationale Communiste, étant donné ses responsabilités au cabinet de Pierre Cot lors de l'envoi d'armement aux Républicains espagnols. Il a aussi des relations avec les francs-maçons. Des contacts, des relations, cela ne constitue pas un réseau, cela ne veut pas dire que le général Frère a un contact avec les communistes. Ça veut dire qu'il y a un homme qui a des relations et qui est capable d'établir des contacts, des relations. (...) Le mot réseau a quelque chose d'un peu trop lourd pour décrire ces situations très importantes que sont les relations. Le réseau des relations, disons."
(p. 200-2001)

Cette réflexion de Raymond Aubrac, homme de relations, est frappée au coin du bon sens. Elle peut expliquer l'efficacité des efforts entrepris par Moulin (et Epstein pour les FTP-MOI) pour parvenir à l'Unité; elle peut tout autant attirer notre attention sur la multiplication des risques de faiblesses, de trahisons et de recoupements par les polices vichystes et allemandes qui tapaient dans ces relations imbriquées et obtenaient des informations.

RC

*** / ***

lue 1705 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Joseph Epstein

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes