Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Joseph Epstein / Pascal Convert (av. une préface de Serge Wolikow)

 

Aux archives, encore et toujours... de René CLAUDE le mercredi 03 octobre 2007 à 10h45

En lisant avec intérêt (et un réel plaisir) le récit biographique de Pascal Convert sur Joseph Epstein, je constate une fois encore que le passage répété aux archives - françaises et russes ici - est indispensable si on prétend faire œuvre d'historien, quelque soit sa formation et ses activités antérieures et/ou extérieures. (rappel : l'auteur est plasticien.)
J'écris cela après ce passage extrait du récit où il est question de la mobilité des agents et responsables du NKVD en France entre la signature du pacte germano-soviétique et l'attaque allemande contre l'URSS :

Comme l'indique Luis Mercader, "entre 1939 et 1941, les Russes se déplaçaient très facilement en France. Et mon frère Georges travailla durant cette période pour le NKVD." Eitingon* structure en France des relais qui serviront, ultérieurement, à l'action de guerilla et de désinformation à l'arrière des troupes allemandes. A partir d'octobre 1941, il aura responsabilité de ces actions et, en septembre 1945, sa réussite lui vaudra la nomination au rang de général-major de l'Armée rouge. Ce jour-là, la liste des promus comportait deux cents trois pseudonymes dont cent cinq au rang de général. Beaucoup restent des énigmes, encore aujourd'hui.
(p.170)

Comme d'autres chercheurs, Pascal Convert écrit que si les archives des services secrets de l'ex-URSS ont été entr'ouvertes durant quelques années après la chute de l'empire, elles sont à nouveau difficilement accessibles quand elles ne sont pas totalement fermées. Mais l'historien a le temps; un jour ou l'autre, Poutine et ses hommes partis, on pourra les consulter. Il sera alors bien intéressant de mettre la main sur la liste de ces promus secrets au grade de général pour leur action pour le NKVD en France et dans l'Europe de l'Ouest. On saura alors peut-être qui opérait sous pseudo.

RC

* Un des chefs des réseaux soviétiques très actif pendant la guerre civile espagnole et en France.

*** / ***

lue 1282 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Joseph Epstein

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes