Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Notes de Guerre / Général de Monsabert

 

L'accueil de Giraud à Blida de Francis Deleu le jeudi 10 mai 2007 à 15h27

Bonjour,

Lors du débarquement allié en AFN, nous savons que l'aviation de la base aérienne de Blida, non loin d'Alger, resta clouée au sol grâce à l'habilité du général Mast et du général Monsabert. Dès les premières heures, Blida est sous contrôle d'une compagnie anglo-américaine de 300 hommes.

C'est à Blida que le général Giraud en retard d'une guerre.... euh.... en retard d'une journée ... décide de faire son entrée triomphale en AFN. Grosse déception ! Pas de tapis de rouge, pas de fanfare, pas de fleurs ! Giraud est accueilli à sa descente d'avion par le personnel de signalisation américain. En retrait, se tient le colonel Monstrelet, commandant de la base, fidèle parmi les fidèles à Vichy.
Giraud s'attendait à être reçu à bras ouvert par Monsabert. Ce dernier, toutefois, avait jugé opportun de se retirer tant était grande, à son égard, l'hostilité du personnel français de la base.

L'accueil de Giraud par Monstrelet relaté par Albert Kammerer:

- Je suis le général Giraud.
- Connais pas ! répond Monstrelet qui refuse de lui serrer la main. Se figeant au garde-à-vous à six pas, il poursuit :
- Mon général, j'ai reçu l'ordre de résister aux Anglais et j'ai tiré.
Giraud :
- Il faut cesser l'effusion du sang à tout prix.
Monstrelet répond:
- J'exécute l'ordre de mes chefs.
Giraud lui donne l'ordre de cesser toute résistance. Monstrelet réplique :
- Mon général, je suis tout prêt à vous obéir, dès que l'ordre m'en viendra de mes chefs.

Le général Giraud sera tiré d'embarras par l'arrivée de Murphy accompagné de Beaufre qui emmèneront Giraud et sa suite à Alger.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 602 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 le 8 novembre 42 , j'y etais ! de Léon BEL 21 déc. 2009 19h34
2 Moi aussi ! de Jean 22 déc. 2009 17h25

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Notes de Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes