Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Présumé Jean Moulin / Jacques Baynac

En réponse à -6* -5 -4 -3* -2
-1Et maintenant ? de françois delpla

Et maintenant !!!! de Francis Deleu le jeudi 29 mars 2007 à 11h47

Bonjour François, bonjour à tou(te)s,

Il serait dommage que tout cela se termine en queue de poisson et que Jacques, Francis et tous ceux qui sont intervenus (pour ne rien dire des spectateurs muets) ne nous disent pas où ils en sont. (François)

J'en suis nulle part ! Surpris par tant de véhémence, je m'efforce à essayer de comprendre [sans faire appel à Schopenhauer [1] §;-))) ]
Pas plus tard que hier, j'ai fait l'acquisition du livre de Laurent Douzou, "La Résistance française : une histoire périlleuse". J'y ai consacré une partie de la nuit ! Je le recommande vivement !
Une petite phrase qui résume un peu mes premières impressions. La phrase est de Henry Rousso. A propos de la table ronde organisée dans les locaux de "Libération" à la demande de Raymond Aubrac, Henry Rousso est interrogé sur le point de savoir s'il n'avait pas eu l'impression d'avoir participé à une mise à mort symbolique d'un couple de grands résistants.
La réponse d'Henry Rousso :

*** Si mise à mort il y a eu, c'est plutôt celle d'une certaine conception de la Résistance, qui préfère la légende à la vérité, l'histoire sainte à l'histoire critique ***

Précisons que cette phrase hors contexte est à lire dans un sens positif !

Et comme Laurent Douzou fait plusieurs fois référence à Alain Guérin, j'ai relu attentivement le Post-Scriptum de sa monumentale "Chronique de la Résistance".
Le titre du Post-scriptum : "Une allergie à l'épopée. Où il semblerait que le souvenir de la Résistance puisse finalement survivre à l'inquisition des historiens officiels et des nouveaux juges".

Toujours chez Guérin, à propos de René Hardy [2] une phrase de Daniel Cordier qui (très modestement) me convient bien :

*** Ni plus ni moins que tout autre résistant, je ne détenais la vérité sur cette affaire (...). Il fallait avant tout que je m'informe. Durant des mois, je lus et relus des témoignages qui, je l'avoue, obscurcirent mon jugement plus qu'il ne l'éclairèrent. Si bien que j'étais persuadé, le matin, de l'innocence de Hardy tandis que, le soir, sa culpabilité m'apparaissait évidente! A mesure que j'avançais dans le dépouillement des dossiers, j'étais empêtré dans la masse des témoignages, dont l'éloquence convaincante emportait, tour à tour, mon adhésion. ***

Bref, j'en suis nulle part !

Bien cordialement,
Francis.

[1] J'aime pas Schopenhauer ! Il a gâché mes vacances d'étudiant pour cause de deuxième session après un quasi zéro pointé en philo.
[2] Rappelons que Hardy, si j'ai bien compris, n'est pas le sujet principal du livre de Jacques Baynac.

*** / ***

lue 571 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Présumé Jean Moulin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes