Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Pyrénées, l'échappée vers la liberté / Sébastien BARRERE

En réponse à
-1Où l'on apprend que... de Leon

Où sont mes billes ? de Laurent Laloup le lundi 22 mai 2006 à 10h43

"... ***100 000 militaires sont restés en fonction après l'armistice. Cette Armée de l'armistice est en partie basée dans les grandes villes et dans des camps le long de la chaîne. Mais elle ne patrouille pas et ne prend jamais part aux opérations de maintien de l'ordre. Elle reste cantonnée et n'effectue que de rares exercices. Toutefois, ces militaires de carrière n'oublient pas que la guerre continue hors des frontières. L'IS est là pour le leur rappeler d'ailleurs. Elle recrute les cadres de l'armée pour recomposer les FFL. On murmure dans les casernes que les aviateurs sont très recherchés, et que la prime financière dépasse de loin leur demi-solde. En effet, l'IS fait un véritable effort pour attirer les pilotes et les mécaniciens. : trop longs à former, les Alliés en ont un besoin pressant pour combattre la puissante Luftwaffe. Des réseaux d'évasion se sont donc spécialisés dans l'évacuation de ces militaires vers les consulats anglais en Espagne. L'armée ne favorise tout de même pas les départs : on doit respecter l’Armistice et Mers el Kébir a poussé a la défiance vis-à-vis des Anglais. (…) L’armée d’Armistice qu’on aurait pu penser dissuasive par sa présence [au pied des Pyrénées], se révèle comme un souci de plus pour le gouvernement du Vichy, car elle se compose de potentiels évadés en puissance.*** »

Intimidé par les études de l’auteur, je voulais retrouver mes sources (mes billes ;) ) avant de répondre à ce passage. Mais, sources, je ne retrouve point, et intimidé ne le suis plus .


En effet, on n’imagine guère l’Intelligence Service recruter pour les FFL ! Il y a bien eu au début de la France libre, un aviateur de la France libre qui fut parachuté sur le sol français, dans l’espoir de recruter des techniciens, en profitant des ses amitiés d’avant-guerre. Malheureusement, cette mission fut un échec.

Pire dans ce passage, quelques poncifs bien classiques : des « dissidents » grassement payés par les Anglais, et une armée d’armistice déjà résistante……….

*** / ***

lue 941 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Décidément ! de Leon 22 mai 2006 11h35
2 confirmation filmée de arcole 22 mai 2006 17h37
2 canadiens de marc artiges 22 mai 2006 18h39
1 Faut pas ! de Igor Geiller 22 mai 2006 21h01

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pyrénées, l'échappée vers la liberté

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes