Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Chute / Der Untergang / Oliver Hirschbiegel

 

Une proximité gênante de René CLAUDE le mardi 11 avril 2006 à 14h28

On a encore beaucoup de peine à accepter le fait que les pires criminels nazis étaient des être humains "comme nous". Et oui, là réside le drame de l'hitlérisme et la force du film la Chute tient dans le refus du réalisateur de nous montrer les nazis du bunker de la dernière rafale, petits et grands, comme des monstres écumants, des psychopates azimutés, bref, des "extraterrestres". Ils nous ressemblaient, petits paquets de lâchetés, de trouilles et d'arrogance contrariée... C'est ce que soulignait finement Alain Finkielkraut dans l'entretien accordé au quotidien suisse romand que j'avais déposé à la sortie du film. Les nazis aimaient leurs enfants et leurs chiens, étaient polis avec le petit personnel, ils écoutaient de la musique, souvent en fins connaisseurs... les Heydrich jouaient avec les Canaris des musiques de chambre. La scène de l'excellent téléfilm Conspiracy (prod. HBO) dans laquelle Heydrich parlant à Eichmann d'une pièce sublime de Schubert, dit : "Vous écouterez ce morceau; il vous fendra l'âme", après avoir fait accepter le solution finale au représentants du NSDAP, à la SS et aux ministères concernés , est un raccourci remarquable qui souligne cette proximité humaine qui nous dérange tant.
Après avoir lu pas mal de choses sur le pangermanisme, les origines "philosophiques" du national-socialisme, les crises politiques et morales des années d'après la Grande guerre, le rôle indéniable du Traité de Versailles qui assomma le vaincu, les poussées impéralistes germaniques, etc, etc, etc, il reste cette terrible question liée à la proximité psycho-socio-culturelle avec les Allemands de la première moitié du XXe siècle qui ne sont PAS des aliens, ce serait si simple !
Alors, oui, les derniers défenseurs du bunker de la chancellerie du Reich eurent des comportements humains et le réalisateur a choisi de le montrer en évitant les caricatures souvent contre-productives sur le plan du questionnement intime : et moi, quelle est ma part d'ombre... ?

Bien cordialement,

RC

*** / ***

lue 454 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Chute / Der Untergang

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes