Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Freebelgians / Prosper Vandenbroucke

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Un Cassandre... de René CLAUDE

Economie et "tasse de thé" de Francis Deleu le mardi 15 février 2005 à 23h03

Bonsoir René, bonsoir à tous,

Faut-il croire Jean Lacouture qui affirme dans sa magistrale bio de De Gaulle le peu d'intérêt du Connétable pour les problèmes "d'intendance" ? (René)

Je ne pense pas que le Connétable s'intéressait beaucoup aux problèmes "d'intendance". Par ailleurs, les problèmes monétaires et leur impact sur l'économie n'étaient certainement pas sa tasse de thé... pas plus que les opérations boursières furent la tasse de thé d'un de ses illustres successeurs.
Un bref exemple relaté par Jean Lacouture! Le général de Gaulle est quelque peu décontenancé en prenant connaissance de la lettre de démission de Pierre Mendès France. Avant d'accepter la démission de son ministre de l'économie, le général décide d'inviter PMD et Pleven à passer une journée en sa compagnie. A tour de rôle, les deux ministres exposent leur point de vue. Beaucoup plus tard, PMD observera malicieusement : "C'est probablement la seule fois de sa vie qu'il [de Gaulle] a consacré une journée entière à l'économie politique, une journée entière qui dut être pour lui une des pires de sa vie". Quant au général, relatant cette joute oratoire entre PMD et Pleven, il aurait dit "Je ne permettrai plus jamais à personne de me parler trois heures durant d'économie..." C'est tout dire!

De Gaulle, sous la pression aussi bien de la droite que du PCF, tranchera en faveur de Pleven. Je reviens sur la position du PCF - qui fut, dans une certaine mesure, celle de l'ensemble de la classe politique - ... le temps de plonger dans mes "caves humides" à la recherche de mes bouquins d'économie. Un chiffre déjà pour montrer l'ampleur du désastre inflationniste: les prix à l'indice 100 en 1938 ont grimpé à l'indice 950 en janvier 1947 lorsque le gouvernement Blum se voit contraint d'imposer des mesures autoritaires pour tenter de casser la spirale inflationniste et interrompre les dévaluations en cascades.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 1240 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Freebelgians

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes