Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Chute / Der Untergang / Oliver Hirschbiegel

En réponse à
-1Une victimisation du peuple allemand ? de René CLAUDE

L'Allemagne et son passé de Claire le mardi 15 février 2005 à 15h38

Bonjour René, bonjour à tous,

Je suis partagée quant à savoir si les Allemands ont entamé un véritable processus de « dévictimisation ». Je suis la première à dire que nous ne devons absolument pas accabler les Allemands des fautes qu’ont commis CERTAINS de leurs parents.

Appartenant à ce qu’on appelle la « jeune génération » (eh oui, certains d’entre nous préfèrent s’intéresser à l’Histoire plutôt qu’à « Loft Story » ou à « Star Ac » !!), j’ai l’occasion de côtoyer des jeunes personnes de mon âge, autrichiennes et allemandes, et je suis confondue par le degré de responsabilité qu’ils ressentent lorsque l’on parle de la Seconde Guerre mondiale. J’aimerais leur dire : « Mais cela suffit ! Vous n’êtes pas responsables du passé, même si des enseignements doivent être tirés ! ». Il faut voir à quel point on a pu les culpabiliser (à l’école, je suppose)… Il me semble que le chancelier allemand a récemment déclaré que tous les Allemands étaient responsables de leur passé… Je ne pensais pas qu’il était à ce point possible de rétroagir sur le passé. Je serais très émue si l’on m’accusait des forfaits de la milice française (« 40 millions de pétainistes », en 1940, non ?? –cf un livre très connu de M. Amouroux). C’est en mettant tout le monde dans le même sac que le totalitarisme (sous toutes ses formes) pointe le bout de son nez, me semble-t-il.

En même temps, je ne peux m’empêcher de penser que le retrait de l’Allemagne (en 1934) de la SDN, la remilitarisation de la Rhénanie en 1936, l’annexion de l’Autriche, puis de la Bohême-Moravie, et enfin, l’écrasement de la France, ont été applaudis par de larges franges de la population germanique… Donc, c’est vrai, la population a souffert dans l’enfer des bombes, trop de sang versé ! Mais il y a l’humiliation des pays vaincus en 1940 et 1941… Et l’humiliation constitue la lie de la vengeance, même si elle prend les formes d’une tragique injustice.

Voilà quelques pistes de réflexion, mais il y a encore beaucoup à dire ! A vous la parole !

Cordialement,

Claire.

*** / ***

lue 425 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Chute / Der Untergang

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes