Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Du débarquement africain au meurtre de Darlan / Albert Kammerer

En réponse à -3 -2
-1Accord Clark-Darlan de Francis Deleu

L'expédient provisoire: version Roosevelt de Francis Deleu le samedi 08 janvier 2005 à 19h09

Bonsoir,

Les premières déclarations à propos du choix "temporaire" de Darlan, n'apaisèrent pas les esprits. Churchill lui-même estima devoir s'adresser directement au président Roosevelt. Dans un télégramme du 17 novembre 1942:

*** Je crois de mon devoir de vous faire savoir que l'arrangement avec Darlan provoque des courants d'opinion très profonds. Plus je réfléchis à cette affaire, plus j'ai la conviction que cet accord ne peut-être qu'un accord provisoire que seules justifient les nécessités de la guerre. Ne sous-estimons pas le coup que porterait à notre cause, non seulement en France, mais dans l'Europe entière, l'idée que nous serions disposés à nous entendre avec les Quisling locaux. Un accord permanent avec Darlan ou avec ses collaborateurs en Afrique du Nord ne serait pas compris par la majorité de la population (....) *** (1)

Le même jour le président Roosevelt fit la déclaration suivante qui contribua à calmer l'agitation. Par ailleurs, le sobriquet "expédient provisoire" ou "expédient temporaire" restera définitivement attaché au nom de Darlan.

*** J'ai accepté, pour le moment présent, les mesures qu'a prises, au point de vue politique, le général Eisenhower en Afrique du Nord et de l'Ouest.
Je comprends parfaitement et j'approuve le sentiment qui prévaut aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et dans toutes les autres Nations Unies, à savoir qu'étant donné ce qui s'est passé au cours des deux dernières années, aucun accord définitif ne doit être conclu avec l'amiral Darlan. Les peuples des Nations Unies, eux non plus, ne comprendraient jamais que fut reconnu un gouvernement de Vichy reconstitué, en France ou dans aucun territoire français.
Nous sommes contre les Français qui soutiennent Hitler et l'Axe. Personne, dans notre armée, n'a aucun pouvoir pour discuter la forme du futur gouvernement de la France et de l'Empire français.
Le gouvernement futur de la France sera constitué, non point par une personnalité de la France métropolitaine ou d'ailleurs, mais par le peuple français lui-même, une fois qu'il aura été libéré par la victoire des Nations Unies.
L'accord provisoire qui a été conclu pour l'Afrique du Nord et de l'Ouest n'est qu'un expédient temporaire que justifient seulement les nécessités de la lutte.
Grâce à cet accord provisoire, deux buts militaires ont été atteints: d'une part, des vies américaines et britanniques ont été sauvées, ainsi que des vies françaises; d'autre part, du temps a été gagné. L'accord temporaire avec l'amiral Darlan nous a dispensés d'effectuer à Alger et au Maroc des opérations de nettoyage qui auraient retardé d'un mois ou deux les concentrations de troupes en vue d'une attaque partant de l'ouest sur la Tunisie et, nous l'espérons, sur Tripoli...
La proclamation de l'amiral Darlan a rendu inutiles ces opérations de nettoyage. Toutes les dispositions de l'accord temporaire passé avec lui s'appliquent, sans exception, seulement à la situation locale actuelle.
J'ai demandé la libération de toutes les personnes emprisonnées en Afrique du Nord pour s'être opposées aux tentatives de domination mondiale des nazis, et j'ai demandé l'abrogation de toutes les lois et décrets inspirés par les gouvernements nazis ou les idéologies nazies. Les nouvelles que nous avons reçues indiquent que les Français de l'Afrique du Nord subordonnent toutes les questions politiques à la formation d'un front commun contre l'ennemi commun. ***
(2)

Bien cordialement,
Francis.

(1) in Kammerer.
(2) in "Le Jeu américain à Vichy", William L. Langer.

*** / ***

lue 695 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Et Roosevelt d'insister de Francis Deleu 08 janv. 2005 20h47
1 Certains ont eu du mal à entendre Roosevelt de Jacques Ghémard 08 janv. 2005 22h06

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Du débarquement africain au meurtre de Darlan

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes