Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Chute de Berlin / Antony BEEVOR (trad. de l'anglais par Jean Bourdier)

En réponse à -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Lu de Léon Leroi

Lecture, faits et opinions de Jacques Ghémard le mercredi 22 décembre 2004 à 18h46

Bonjour et bienvenue sur LdG

Il nous arrive à tous, de lire trop rapidement un texte et de lui donner un sens qui n'est pas le sien. Nous projetons nos idées préconçues, et nous croyons les voir là ou elle ne sont parfois pas. Et d'autres fois ceux qui écrivent ne nous facilitent pas la compréhension.

Il est évident que vous avez lu le message de Nicolas, mais je pense moi aussi que vous l'avez lu sans en saisir tout à fait la signification.

Nicolas écrivait : "il est un peu facile de faire de Hitler un fou" Il faut comprendre, "c'est une solution de facilité avec laquelle Nicolas n'est pas d'accord".

"ce "diagnostic" l'exonère de toute responsabilité, et permet à ceux qui l'ont suivi, à ceux qui se sont tu, On doit comprendre ici encore que Nicolas n'exprime pas son opinion, mais les mauvais moyens de défense que tentent d'utiliser d'anciens nazis ou d'anciens complices du régime Hitlérien.

"de se dédouaner à leur tour pour faire porter le chapeau au malade mental de la Chancellerie." Là encore, il faut comprendre que ce n'est pas Nicolas qui traite Hitler de "malade mental" mais ceux qui cherchent cette excuse pour faire oublier leurs propres torts.

Vous avez donc, je pense, mal compris ce texte difficile. Nous n'avons pas beaucoup de mérite à l'avoir compris (du moins j'espère), parce que nous connaissons Nicolas depuis quelques temps déjà.

Vous avez écrit, "Je doute fort qu'un détraqué, un fou ou un malade mental puisse conquérir l'Europe comme le fit Hitler." Je dirais pour ma part, "je doute fort qu'un homme sans intelligence puisse conquérir l'Europe" et j'ajouterai "je doute fort qu'un être humain n'ayant aucun problème d'ordre psychologique ait pu mener son pays à une telle ruine matérielle et morale".

On peut être très intelligent et très dévastateur ! On peut être très intelligent et "fou". "Détraqué" me semble une expression convenable pour Hitler. Mais ceci n'exonère en rien ceux qui lui ont obéi.

Vous écrivez enfin "je crains bien qu'il vous faille revoir votre jugement par ailleurs très superficiel." Ca c'est votre opinion momentanée. Or les opinions des participants de LdG sur d'autres participants de LdG ne nous intéressent pas beaucoup. Nous sommes ici pour parler d'Histoire et pour forger nos opinions sur l'Histoire en nous basant sur des faits.

Donc si vous pensez pouvoir nous apporter des éléments concrets, pris dans vos lectures par exemple, concernant Hitler ou un autre sujet, c'est avec plaisir que nous lirons vos contributions.

Amicalement
Jacques

*** / ***

lue 527 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Chute de Berlin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes