Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

L'honneur et les rebelles de la marine française (1940-1944) / Etienne Schlumberger

En réponse à
-1Un tourdumondiste ! de Jacques Ghémard

Esprit de caste de Igor Geiller le dimanche 10 octobre 2004 à 11h23

Bonjour Jacques

L'ouvrage de Etienne Schlumberger comporte deux parties. Dans la première (qui fait 80 pages), il raconte ses souvenirs de marin des FNFL, pourquoi il s'est engagé et à quelles actions il a participé.
La seconde partie est une réflexion de l'auteur et de son cousin sur la Marine française durant la guerre. Ils s'intéressent surtout au milieu des officiers, et aux amiraux qui en sont issus. Pourquoi ont-ils été d'une fidélité quasi-absolue à Pétain ? Les auteurs mettent en cause ce que j'appellerai un esprit de caste. En effet, les officiers passés par le moule de l'Ecole navale formaient un milieu fermé. Leur sentiment d'appartenir à une élite, leur dévotion aux valeurs d'honneur et de discipline, cela les a conduit à devenir un des piliers du nouveau régime (celui de Vichy).
Ils avaient le sentiment qu'une mission leur était confiée, remettre la France dans le "droit chemin", après les "errements" d'avant-guerre. Cela a mené au pire, à savoir Mers el-Kébir, les combats sans espoir lors de Torch, et enfin le lamentable sabordage de Toulon. Sans oublier la compromission extrême de certains amiraux, tels que Platon, de Laborde et Decoux.
En définitive un immense gâchis, surtout pour les milliers de marins qui ont été trompés par ces amiraux.

Un témoignage pour conclure, extrait de l'ouvrage de François Flohic que j'avais présenté. En février 44 les FNGB (ex. FNFL) arment plusieurs frégates cédées par la Navy, dont l'une est "La Découverte". Sur cette dernière, l'équipage est composé de marins Free French, mais aussi de marins provenant de la flotte des Antilles. Désarmée depuis l'armistice, cette flotte ne reprit le combat qu'à l'été 43, soit bien après le débarquement en Afrique du nord. Cela provoqua chez les marins des réaction de colère, voire même de révolte. Un certain nombre "déserta", dégoûté de leurs chefs qui les avaient maintenu dans une si longue inactivité. Voilà ce que raconta l'un de ces hommes à Flohic:
"J'ai bu du rhum et attrapé la vérole. Voilà ce que la Marine a fait de moi alors qu'il y avait bien d'autres choses à faire". page 189

Cordialement

Igor

*** / ***

lue 669 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 "Perchoir" vs "Royale" de Francis Deleu 10 octo. 2004 16h34
1 Un esprit de caste poussé jusqu'à l'absurde de Francis Deleu 10 octo. 2004 18h03
2 Erreur deces de Rouxel 28 octo. 2013 06h16

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur L'honneur et les rebelles de la marine française (1940-1944)

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes