Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

L'étrange défaite - Marc Bloch
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Brasillach (Robert) - Ecrivain
-

(1909-1945) Entré à l'Ecole normale supérieure, Brasillach mènera plus tard une triple carrière de journaliste (notamment à L'Action française), d'historien de la littérature et de romancier. Attiré par le fascisme italien et allemand, Robert Brasillach sera, avec Drieu La Rochelle, le grand écrivain "fasciste" de sa génération. Fait prisonnier en 1940, il se déclare partisan de la collaboration avec l'Allemagne nazie. Libéré en 1941, il tient la librairie germanophile "Rive gauche" et anime la feuille collaborationniste et antisémite "Je suis partout". Poursuivi en 1945 pour collaboration, il fut condamné à mort notamment en raison de ses articles dans "Je suis partout".


Ordre Nouveau - Belgique
-

Dans les années 35-45, particulièrement en Belgique, tendances politiques qui s'opposent au régime parlementaire et qui marquent ses sympathies pour les régimes fascistes sinon autoriraires. Synonyme en France de "Révolution nationale" sous Vichy.

Dans ce texte :

Un lapsus?? de Francis Deleu le dimanche 14 décembre 2003 à 21h00

Bonsoir,

Bon bin! Les "cerveaux frais" à la tête des troupes ou de l'Etat nazis...euh... je me demande si ce n'est pas un lapsus. Sans doute Bloch veut-il marquer le contraste saisissant entre le belle jeunesse hitlérienne, de fière allure, marchant au pas cadencé et, par opposition, la déliquescence de la société française. Dans le même paragraphe, Bloch précise toutefois "J'abhorre le nazisme". Ouf! Notons tout de même que ce texte est fort éloigné des descriptions dithyrambiques d'un Brasillach, par exemple.
Par ailleurs, comme nombre d'intellectuels, Marc Bloch ne fut certainement pas insensible aux idées d' "Ordre nouveau". Ce qui ne l'empêche pas de railler la "Révolution nationale" chère au maréchal. Enfin, au chapitre suivant, Bloch fait profession de foi par son "Pourquoi je suis républicain".

Toujours sur votre faim? Un gras-double pour vous et un moules/frites pour moi!

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes