Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Trucks & Tanks - Collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Reichswehr - Allemagne
-

Nom de l'armée allemande de 1919 à 1935. Reichswehr signifie littéralement "Défense du Reich". Dans les limites imposées par le Traité de Versailles, la Reichswehr ne pouvait compter plus de 100.000 hommes dans l'armée de terre et 25.000 dans la marine. Lorsque Hitler, en 1935, décida de la réarmer, la Reichswehr pris le nom de "Wehrmacht" (voir ce terme).


Sd.Kfz - Allemagne
-

Abréviation de "Sonder Kraftfahrzeug". Dans son acceptation la plus large "Kraftfahrzeug" désigne un engin ou un véhicule lourd tandis que "Sonder" pourrait se traduire par "spécial".
Les Sd.Kfz désignaient en fait la plupart des véhicules tels les semi-chenillés, les automitrailleuses, transports de troupes, etc....


Seconde Guerre Mondiale - SGM
-

Les anglo-saxons écriront WW2 ou WWII pour World Ware Two. Bon à savoir pour une recherche utile sur le Web.


Wehrmacht - Allemagne nazie
-

L'armée allemande sous le IIIe Reich. Littéralement Wehrmacht signifie "puissance (ou force) défensive". L'armée allemande prend ce nom en 1935 à la place de "Reichswehr" (voir ce terme).


AMX - Atelier d'Issy-les-Moulineaux - France
-

L'abréviation AMX dans AMX 13, AMX 30, etc, signifie Ateliers d'Issy les Moulineaux (Et non automitrailleuse comme c'est le cas, par exemple dans AML 90: automitrailleuse légère à canon de 90 mm ), le nombre qui suit étant le tonnage du " bouzin " au lancement de l'étude.
(Merci à Pierre Mercadal)

Dans ce texte :

Au sommaire du n° 58 de Francis Deleu le vendredi 28 octobre 2016 à 17h24

+ Atlas des blindés de combat roues-canon

Le concept du véhicule « roues-canon » remonte assez loin, puisque lors de la Première Guerre mondiale, les différents belligérants montent des pièces d’artillerie sur des châssis à roues. Néanmoins, sa véritable quintessence prend corps grâce aux Allemands en 1943 avec le Sd.Kfz. 234/2 (8.Rad) Puma. 
Quelques dizaines d’années plus tard, l’Armée française lui donne un successeur avec l’AMX 10 RC, premier véritable « char sur roues » moderne. Loin d’être un effet de mode, les engins « roues-canon » sont adoptés par de nombreuses forces militaires, donnant naissance à une vaste famille que nous avons rassemblée dans un atlas réunissant les principaux matériels actuellement en service dans le monde.
Neubaufahrzeuge - Les Panzer de propagande
Au sortir de la Première Guerre mondiale, l’Allemagne ne possède pas de véritable expérience dans le domaine des blindés à chenilles, seul le peu réussi Sturmpanzer A7V parmi ceux utilisés durant le conflit sera de construction nationale. Dans ces conditions, la Reichswehr (force armée du Reich de 1919 à 1935) doit en partie s’inspirer des réalisations étrangères pour développer ses propres matériels. Or, durant l’entre-deux-guerres, une proposition en apparence prometteuse émerge au sein de l’état-major britannique : les chars multitourelles. Ne pouvant laisser les autres puissances creuser un éventuel fossé technologique, Berlin décide d’expérimenter, elle aussi, ce nouveau concept.
+ Le 40 ITPSV 41 - L’innovateur
Après la Guerre d’hiver, l’Armée finlandaise prend conscience de la nécessité de disposer de véhicules antiaériens capables d’assurer une couverture aux forces déployées au sol. Néanmoins, l’industrie locale est bien en peine de mettre au point un tel matériel, et Helsinki s’adresse alors à la société suédoise AB Landsverk, qui possède une certaine expérience dans le domaine des blindés.
+ Les automoteurs lourds du III. Reich - Les tueurs de cuirassés
Durant la Seconde Guerre mondiale, la Wehrmacht étudie plusieurs projets d’automoteurs « supers » lourds équipés d’une pièce de très fort calibre. Il s’agit alors de déployer des matériels chenillés capables de se déplacer rapidement d’un point à l’autre du front et de fournir, dans des délais les plus brefs possible, un appuifeu hors normes. Pour écraser l’adversaire sous des obus atteignant les 400 kg, les Allemands envisagent de monter des armes allant jusqu’à 42cm sur des châssis chenillés de grande dimension. Un programme qui aurait donné une puissance de feu ahurissante à l’artillerie motorisée germanique. Néanmoins, la conception de tels matériels s’avère être un casse-tête technologique, si bien que ces engins ne verront jamais le jour avant la fin des hostilités, hormis un début de prototype doté d’un canon de 17cm.
+ Le Medium Tank M4 Sherman - Le char de guerre
Indubitablement, le Medium Tank M4 Sherman est l’un des grands acteurs du Second conflit mondial. Non pas pour ses qualités intrinsèques, mais parce qu’il répond aux besoins stratégiques des États-Unis. Ces derniers ont en effet décidé de mener une guerre industrielle à des milliers de kilomètres de leur territoire national. Et dans ces conditions, le poids raisonnable du Sherman (aux alentours des 30 tonnes), sa robustesse, ses dimensions mesurées (notamment en largeur), son entretien facile, sa standardisation extrême… deviennent autant d’atouts qui ont permis aux Alliés de s’imposer sur un III. Reich cultivant la performance individuelle.
+ Actualité: Kurganets-25 versus Ajax

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.08 s  3 requêtes