Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Batailles & Blindés - Collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Barbarossa - Allemagne nazie
-

Nom de code de l'attaque allemande lancée contre l'URSS le 22 juin 1941.

-

Le webslave après un repas de spaghetti ?


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Division Blindée (Deuxième) - 2e DB - France
-

Division mythique et pourtant bien réelle commandée par le général Leclerc. Symbole politique du renouveau et de la réunification de l'armée française. Elle n'est qu'une des 8 divisions françaises qui débarqueront en août 1944 et participèrent à la libération de la France avec les Alliés, mais elle les a un peu éclipsées. Elle est principalement connue pour la libération de Paris et Strasbourg qui furent pourtant ses combats les plus faciles.

La 2e DB fut divisée en 4 groupements tactiques (GT) désignés par l'initiale du nom de leur commandant.


Division Blindée - DB
-

Une DB se compose organiquement de trois Régiments de Chars moyens, d'un Régiment de reconnaissance, d'un Régiment d'Infanterie porté à trois Bataillons, d'un Régiment de Tanks-Destroyers, d'une Artillerie divisionnaire à trois groupes de 105 automoteurs, d'un Groupe d'Artillerie antiaérienne, d'un Bataillon du Génie et de Services.
La DB se subdivise en trois Combat Command (CC).
(Source: Maréchal de Lattre).

-

2e DB est mythique - Voir Deuxième DB.


Régiment de Marche - RM
-

NDLR: Le "M" de "Marche" n'évoque pas la marche à pieds.


Régiment de Marche du Tchad - RMT - France
-

Unité "Compagnons de la Libération".
Historique du RMT


Seconde Guerre Mondiale - SGM
-

Les anglo-saxons écriront WW2 ou WWII pour World Ware Two. Bon à savoir pour une recherche utile sur le Web.


Waffen SS - Allemagne nazie
-

Section de protection de l'armée. Unités combattantes de la SS (Voir SS).


Wehrmacht - Allemagne nazie
-

L'armée allemande sous le IIIe Reich. Littéralement Wehrmacht signifie "puissance (ou force) défensive". L'armée allemande prend ce nom en 1935 à la place de "Reichswehr" (voir ce terme).


CIA - Commission italienne d'armistice - Vichy
-

La CIA siégeait à Turin.
A ne pas confondre avec "Central Intelligence Agency" la CIA américaine.


SS - Schutzstaffel - Allemagne nazie
-

"Echelon de protection" ou "Section de protection".
Créée en 1923, la SS est d'abord la garde prétorienne de Hitler. Sous l'impulsion de Heinrich Himmler qui en prend la tête le 6 juin 1929, elle devient la police du Reich. A partir de 1937, la SS est chargée de la gestion du système concentrationnaire.
Himmler portera le titre de "Reichsfürher-SS".

A partir de 1935, la SS se subdivise en différentes branches notamment:
- SS Verfügungstruppe (troupes mises à disposition), organisées militairement et qui deviennent, au début de la guerre, les Waffen SS.
- SS Totenkopf (tête de mort) chargées de la garde des camps de concentration.

Dans ce texte :

Au sommaire du n° 67 de Francis Deleu le lundi 01 juin 2015 à 22h00

+ Panzer Marsch! - Commander une Panzer-Division

Les Panzer-Divisionen ont remporté de grandes victoires tactiques tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs éléments viennent expliquer ces succès : la puissance de feu et la protection des chars alignés, une doctrine misant sur le combat interarmes lors des engagements, l’usage de la radio pour coordonner les mouvements des unités organiques, etc. Toutes ces prouesses tactiques ne peuvent être réalisées sans disposer d’outils conçus spécifiquement à cet effet, manœuvrés par un état-major d’officiers parfaitement rompus aux préceptes de la guerre mécanisée.
par Hugues Wenkin
+ XL et VBCI en Pologne !
Partis de France le 20 avril 2015 par voie ferrée, ce ne sont pas moins de quinze chars Leclerc qui ont été récemment déployés en Pologne, sur le grand camp d’entraînement de Drawsko Pomorskie, ce pour une durée de deux mois. Armé par le 12e régiment de cuirassiers d’Olivet, unité appartenant à la 2e brigade blindée, cet escadron à quatre pelotons va participer à une série d’exercices organisée par l’OTAN et baptisée « Puma 15 ».
par Philippe Fabrègues
Hasta la victoria siempre ! - Les combats blindés durant l'affaire de la baie des Cochons
Dans les semaines qui suivent la prise de pouvoir de Fidel Castro à Cuba, les relations entre La Havane et le président Dwight D. Eisenhower, puis son successeur John F. Kennedy, se dégradent. En mars 1960, Einsenhower autorise la CIA à réfléchir aux moyens de chasser le Premier ministre Castro [il ne deviendra président qu’en 1976], dont le régime s’oriente de plus en plus ouvertement vers le communisme...
par Laurent Touchard
+ L'apocalypse à l'Est ! - La bataille de Moscou, 1re partie
La bataille de Moscou n’est pas simplement le coup d’arrêt qui permet aux Soviétiques, après des mois de défaites et de retraites, de stopper l’avance de la Wehrmacht ; elle consacre aussi l’échec définitif de l’opération « Barbarossa », le gigantesque plan d’invasion de l’URSS, et au-delà toute la stratégie hitlérienne de domination du bloc continental eurasiatique. Première véritable défaite des Panzer, cet affrontement constitue également le tombeau du « Blitzkrieg », ultime forme de l’art militaire allemand porté à son plus haut degré de technicité et de brutalité par une caste d’officiers orgueilleux et aveugles aux contraintes de la guerre moderne.
par Cédric Mas
+ Baptême du feu de la «Hitlerjugend» - Retour d'expérience du Major Jürgensen
La 12. SS-Panzer-Division « Hitlerjugend » est la première division blindée de la Waffen-SS à monter en ligne dans la journée du 6 juin 1944, et son régiment de chars, le SS-Panzer-Regiment 12, connaît son baptême du feu dès les 7 et 8 juin. La division est reconstituée une semaine après la prise de Caen par les Alliés le 9 juillet 1944. Le commandant du premier bataillon de Panzer, le SS-Sturmbannführer Arnold Jürgensen, profite de cette période d’accalmie pour dresser un bilan de ces dernières semaines d’engagement. Son rapport, daté du 3 août 1944, rejoint les constats qui seront publiés ce même mois dans le bulletin d’information des troupes blindées.
par Stephan Cazenave
+ Les matériels modernes de l'armée russe
Le 9 mai 2015, les Vooroujionnye Sily Rossiïskoï Federatsii (Forces armées de la Fédération de Russie) ont fêté le 70e anniversaire de la victoire sur le III. Reich. à cette occasion, la traditionnelle parade militaire organisée sur la célèbre place Rouge de Moscou a fait la part belle aux derniers engins, dont certains ne sont même pas encore entrés en service. En ces temps de tension avec la communauté internationale, notamment au sujet de l’Ukraine, le président Vladimir Poutine réalise là une démonstration de force « technologique » prouvant que, après une impressionnante remise à niveau de ses matériels, la Russie a les moyens de ses ambitions.
par Laurent Tirone
+ Les premiers chez Hitler ! - Le Half-Track «Strasbourg"», de Grussenheim à Berchtesgaden
L’histoire du Half-Track n° 96760 baptisé « Strasbourg » commence le 20 janvier 1945 à Neunkirch, petit hameau situé au bord du canal du Rhône au Rhin. Ce jour-là, la 2e section de la 12e compagnie du IIIe bataillon du régiment de marche du Tchad reçoit des nouveaux matériels, parmi lesquels des Half-Tracks. Chef d’escouade dans cette section, le sergent Jean-Pierre Muller se voit attribuer l’un de ces engins. Après concertation avec ses hommes, il est décidé de lui donner un nom, comme cela est d’usage dans la 2e DB. Le choix se porte sur celui d’un camarade tombé précédemment au combat. Mais le commandement refuse cette solution, ne désirant pas que le nom d’un tué apparaisse sur un véhicule. Le semi-chenillé est donc finalement appelé Strasbourg [1], en souvenir de la grande victoire remportée par la 2e DB en novembre 1944 et à laquelle la 12e compagnie avait participé.
par François de Lannoy.
+ Blindorama - Indes 1932 - 1945
par Luc Vangansbeke

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.12 s  3 requêtes