Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histoire(s) de la Dernière Guerre - collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Asher (Serge) - Résistance (France)
-

Serge Asher est mieux connu sous le nom de Serge Ravanel, son pseudonyme de résistant. (voir sous Ravanel)


Cohen (Albert)
-

Ecrivain (1895-1981). Né à Corfou, il émigre avec sa famille dans le midi de la France. Au lycée, il aura comme condisciple Marcel Pagnol avant de poursuivre des études de droit à Genève. Il prendra la nationalité suisse en 1919. L'écrivain s'est consacré à imaginer l'épopée de ceux qu'il appellera, au titre d'un de ses romans, "Les Valeureux". En 1968, son roman "Belle du Seigneur" obtint le grand prix du Roman de l'Académie française.


Police municipale - PM - France

rafle - Vichy
-

Spécialité de la police française aux ordres de l'occupant nazi ou de Vichy. La plus connue est la grande rafle du Vel' d'Hiv' (voir ce terme).
On le sait moins, la rafle du Vel' d'Hiv' a été précédée de quelques autres:
- 14 mai 1941: arrestation de 3.700 Juifs allemands, tchèques et polonais qui croyaient avoir trouvé refuge en France. "Parqués" dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.
- 20 août 1941: arrestation à Paris de 4.000 Juifs. Direction Drancy.
- 6 décembre 1941: arrestation de 1.000 notables et intellectuels, presque tous Français, envoyés au camp de Compiègne.
- 16 et 17 juillet: Vel' d'Hiv'.
Les rafles ne se limitent pas à la zone Nord (occupée). Le 26 août: les Juifs de la Creuse qui avaient cru trouver refuge dans ce département sont pourchassés; les 26/28 août c'est le tour de Lyon et de Marseille. La liste est longue. Le calvaire des Juifs ne fait que commencer....

Dans ce texte :

Alain Michel, les enfants du Vel d'Hiv et autres questions de Emmanuel de Chambost le lundi 20 octobre 2014 à 23h40

Bonsoir, Nicolas,

D'abord, quelques précisions pour ceux qui ne me connaissent pas : Je n'ai aucune attache affective ou idéologique avec Vichy ou avec l'un de ses dirigeants. Une réhabilitation de Vichy n'a tout simplement aucun sens pour moi. Je ne juge pas Vichy, mais je juge sévèrement les historiens qui font mal leur boulot en se faisant juges. Je les juge d'autant plus sévèrement que j'estime que par leurs entorses à la démarche historique, ils ouvrent des boulevards à des gens pour lesquels je n'ai aucune sympathie.

En cela, je suis en phase avec Alain Michel. Pour autant, tout ce qu'il dit ou écrit n'est pas pour moi parole d'évangile, notamment lorsqu'il lui prend l'envie d'attribuer « principalement » le faible score de déportation à la politique de Vichy plutôt qu'à l'action des Justes des églises etc... Je l'ai déjà dit dans un dernier post, ce sont des choses indémontrables. Je ne suis donc pas d'accord non plus avec la phrase « je pense que ce qui caractérise cette période, c'est avant tout l'indifférence totale des Français. Les gens n'avaient rien à faire du sort des juifs, cela ne les dérangeait pas trop, parce qu'il existait une ambiance antisémite en France et en Europe depuis les années 1930 environ. », c'est l'envers de la position Klarsfeldienne qui tend à mettre en avant les actions de sauvetage. J'aime que les deux points de vue soient exprimés, mais aucun des deux ne doit avoir la prétention de l'emporter sur l'autre.

Quelques points particuliers :

- Pétain antisémite, Laval et Bousquet pas antisémites.
C'est ce que disent en général les biographes desdits personnages. Enfin, pour Bousquet, la seule biographe - peu complaisante - est Pascale Froment, qui ajoute, après le passage que tu cites, p.271 de ton édition et p.273 de la mienne : « Laval, Bousquet et Cado n'étaient-ils pas ravis de se débarrasser d'étrangers qu'ils n'avaient pas invités » Cynisme de Bousquet, donc, mais ici, on retrouve Michel plutôt en phase avec Froment. Pour le juif étranger, ce n'était pas mieux d'être arrêté par cynisme que par antisémitisme.

- La déportation des enfants en juillet 1942
Que Laval ait le premier parler de ne pas séparer les enfants des enfants, personne ne le conteste, et Michel cite dans son livre un courrier de Dannecker très voisin de celui que tu cites (p.237). Et dans son livre, il ne signale pas que l'administration française ait été prévenue au dernier moment.

Alors où est le truc ? Très improbablement dans une supposée « ignorance crasse » de Michel qui connait bien son sujet, tu le sais (J'admire beaucoup l'ensemble de ton œuvre, ton érudition, et même ta nature entière, mais pourquoi ce vocabulaire à l'emporte pièce hérité de Vychinski?). En fait, Dannecker ne prenait pas ses décisions pour faire plaisir à Laval, mais plutôt pour faire plaisir à Eichmann. Asher Cohen signalait déjà (p.269) que le 13 juillet au soir, la police municipale avait la directive de ne pas arrêter les enfants de moins de 16 ans, et pourtant lors de la rafle du 16-17, ils furent arrêtés. Alain Michel s'en était expliqué en 2012 ici.

Emmanuel

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.08 s  3 requêtes