Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Aubrac, Lyon 1943 - Gerard Chauvy
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Aubrac (Lucie) - Résistance (France)
-

(1912- ) née Lucie Bernard.
Lucie Aubrac contribue avec son mari Raymond Aubrac à créer le mouvement "Libération-Sud". Le 21 octobre 1943, à la tête d'un groupe franc, elle libère son mari tombé, le 21 juin auparavant, entre les mains de la Gestapo lors de la réunion de Caluire.


Aubrac (Raymond) - Résistance (France)
-

(1914- ). Raymond Aubrac, de sensibilité proche des communistes, entre très tôt dans la résistance aux côtés d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie avec lequel il participe, en région lyonnaise, à la création du mouvement "Libération-Sud" dont il devient le chef de la branche paramilitaire.
Arrêté le 21 juin 1943 à Caluire, avec Jean Moulin notamment, il sera libéré le 21 octobre suivant par un groupe franc dirigé par sa femme Lucie. A Alger, membre de l'Assemblée consultative provisoire, il est nommé par le général de Gaulle, commissaire de la République pour la région de Marseille (1944-1945) où il est, entre autres, chargé de l'épuration.
Il s'oppose à la guerre d'Indochine et participe aux négociations secrètes avec Hô-Chi-Minh.


Liberté - Résistance (France)
-

Journal et mouvement de résistance des démocrates chrétiens.
"Liberté" fusionnera en 1941 avec le MLN (Mouvement de Libération Nationale) pour devenir le mouvement "Combat".

Dans ce texte :

Pas qu'un bruit là ... de Jacques Ghémard le dimanche 25 août 2013 à 21h23

"simple confirmation de l'existence de bruits ... hé oui, il en courait en Angleterre, et on interrogeait Lucie dessus -ou, en l'occurrence, l'interrogateur ne posait pas la question mais relevait que l'intéressé ne l'abordait pas."

Ben quand même là ce n'est pas qu'un bruit, c'est une information sur une somme effectivement versée

"le débriefing de Lucie Aubrac à Londres, que j’ai utilisé pour raconter l’arrestation de Raymond Aubrac du 15 mars 1943 : Lucie y cite un message différent pour « actionner » le procureur Ducasse (« Hannibal mange du cheval ») ; elle fait intervenir deux agents du Deuxième Bureau de Vichy dans le processus de mise en liberté provisoire ; elle parle de l’assassinat de Barbie et de son remplacement par Floreck, avec qui elle discute et qui accepte le mariage du 21 octobre contre versement de 50 000 francs"

Bon 50 000 et pas 350 000 et donc seulement une traction avant modèle luxe, mais sur le principe les faits semblent établis. Sauf à envisager un mensonge lors de ce débriefing ... pour cacher quoi d'autre ?

Notez que je trouve ce cas de conscience très actuel : "Faut-il payer pour des otages ?" Evidemment les familles disent oui, mais l’intérêt général dit plutôt non.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes