Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

L'occupation Allemande En France - 1940-1944 - Ahlrich Meyer
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


DC - Division de cavalerie

Dans ce texte :

Colorisation de Daniel Laurent le dimanche 28 août 2011 à 05h22

Bonjour,
A l'occasion de la sortie du documentaire "Apocalypse, la 2éme Guerre mondiale", Monsieur Costelle avait eu l’amabilité de m'accorder une interview publiée dans l'Histomag'44 no.61, août 2009 :

Au sujet de la colorisation :

"DL : Quelques « puristes » vous reprochent d’avoir colorisé certains films d’époque. Qu’en dites-vous ?
DC : En effet, nous avons été confrontés à une sorte de critique de nature fondamentaliste. Ce qui nous a surpris et pour tout dire choqué, c’est qu’ils n’ont pas vu l’incroyable qualité du travail de François Montpellier, le « coloriste » - vous savez qu’il y a deux ou trois laboratoires qui font ça dans le monde, les plus importants étant en Californie et dans le 15ème arrondissement de Paris – François Montpellier. C’est un artiste, il travaille seul – il a fait un boulot surhumain – et pour une minute de couleur il a fallu trois ou quatre jours de travail d’historiens. Je crois que le résultat est stupéfiant, en tout cas il me stupéfie. L’une des étapes aussi de ce que nous appelons « redonner la couleur » (plutôt que ‘colorisation’ est une restauration des images, la disparition des taches, rayures, etc. Donc nous avons fait du bien aux archives et à la mémoire (voir votre question suivante) mais la position des intégristes de l’archive, il y en a, vous le voyez, c’est qu’il ne faut pas toucher au noir et blanc abîmé, c’est sacré, et c’est absurde. Ces gens qui font des audiences confidentielles, en quoi servent-ils la mémoire ? En quoi amènent-ils à cette mémoire le public jeune ? Je suis stupéfait qu’on puisse encore poser de telles questions. Cela fait des années que nous redonnons la couleur, depuis « Les Ailes des Héros » et nous ne somme pas les seuls- Je croyais le débat clos depuis longtemps, mais dans le microcosme parisien, quand vous faites une grande et belle œuvre, ça grince.
Nous nous posons une question sur cet intégrisme des documents d'archives en noir et blanc. D'accord. Suivons cette logique: il ne faut pas non plus les sonoriser, ni mettre de la musique derrière…
"

René Claude, intégriste ? :-))

Cliquez !

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.06 s  3 requêtes