Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

A livre ouvert ... - les contributeurs de Livres de Guerre
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


Wehrmacht - Allemagne nazie
-

L'armée allemande sous le IIIe Reich. Littéralement Wehrmacht signifie "puissance (ou force) défensive". L'armée allemande prend ce nom en 1935 à la place de "Reichswehr" (voir ce terme).


SS - Schutzstaffel - Allemagne nazie
-

"Echelon de protection" ou "Section de protection".
Créée en 1923, la SS est d'abord la garde prétorienne de Hitler. Sous l'impulsion de Heinrich Himmler qui en prend la tête le 6 juin 1929, elle devient la police du Reich. A partir de 1937, la SS est chargée de la gestion du système concentrationnaire.
Himmler portera le titre de "Reichsfürher-SS".

A partir de 1935, la SS se subdivise en différentes branches notamment:
- SS Verfügungstruppe (troupes mises à disposition), organisées militairement et qui deviennent, au début de la guerre, les Waffen SS.
- SS Totenkopf (tête de mort) chargées de la garde des camps de concentration.

Dans ce texte :

La Wehrmacht n'avait rien à envier aux SS quant aux atrocités de Francis Deleu le mercredi 04 août 2010 à 16h49

Bonjour,

Extrait du témoignage de Simon Nora, le seul rescapé de la grotte aux Fées [*] :

(...) Le 1er août, à 7 heures du matin, ils descendent les gorges d'Engins. (...) Le village de Sassenage est à cinquante mètres. D'un côté la falaise, de l'autre, le torrent. Un vrai piège. Les Allemands qui patrouillent, ouvrent aussitôt le feu sur le petit groupe. Tous sont tués. Le soleil éclaire d'une lumière crue les cadavres abandonnés : celui de Prévost (capitaine Goderville), visage défiguré, gît dans le lit du torrent. (...)
Avec un tombereau tiré par un cheval, des habitants de Sassenage ramassent les corps mutilés (les assassins ont coupé leurs doigts afin de récupérer les bagues en or) et fabriquent une croix de Lorraine en bois qu'ils plantent droit sur le lieu du massacre (...)

Le chef des coupeurs de doigts, le général Karl Pflaum, n'était autre que celui qui prit d'assaut le maquis des Glières. Et Alain Guérin de noter qu'il s'agit d'une nouvelle preuve de ce que beaucoup d'unités de la Wehrmacht n'avaient rien à envier aux SS quant aux atrocités.

Bien cordialement,
Francis.

[*] Alain Guérin, Chronique de la Résistance, pp 1164/1165

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes