Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Les Policiers français sous l'occupation - Jean Marc Berlière
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Nuit et Brouillard - Allemagne nazie
-

Par décret du 7 décembre 1941, signé par le maréchal Keitel, commandant en chef de la Wehrmacht, les prisonniers politiques sont mis au secret et condamnés à disparaître sans laisser de trace.... dans la "Nuit et le Brouillard" - "Nacht und Nebel".
Abréviation : NN

Communiqué par Laurent Boussaton:

Le "Nacht und Nebel Erlass" se compose de trois textes distincts constituant un tout inséparable.
Le premier texte daté du 7 décembre 1941 est une suite de cinq directives (dite Richtlinien) dictant les principes généraux de l'action à entreprendre.
Le second texte (Hitler-erlass) daté du 12 décembre 1941, est en quelque sorte un commentaire du précédent et destiné à renforcer l'affirmation qu'il émane bien du Führer (de sa volonté).
Enfin le troisième texte (Keitel-erlass), daté aussi du 12 décembre 1941, est la première ordonnance d'application mais n'expose pas les décisions du Führer, mais de Keitel lui-même.

Source: Joseph de la Martiniere, Les Nacht und Nebel. le décret et la procédure Nacht und Nebel, Imprimerie Petit Rousseau, 1989.


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)

Dans ce texte :

Les effectifs de la gendarmerie sous l'occupation ? de Francis Deleu le dimanche 25 avril 2010 à 20h52

Bonsoir,

Il est malaisé de faire la distinction entre la gendarmerie et les diverses polices "oeuvrant" sous Vichy.
Une source mentionne un effectif de 35.000 gendarmes en activité sous l'occupation. Ce chiffre me paraît peu élevé par rapport au chiffre "officiel" [*] des 12.000 gendarmes ayant participé à titre divers à la Résistance. Plus d'un tiers de gendarmes résistants ??
Bref, quel était l'effectif de la gendarmerie sous l'occupation ?

Bien cordialement,
Francis.

[*] Ce chiffre de 12.000, qui ne s'appuie sur aucune étude scientifique, est avancé par l'institution elle-même ... soucieuse de gommer une image de marque peu glorieuse .... comme la photo du képi dans "Nuit et Brouillard" de Alain Resnais ?

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  3 requêtes