Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Pétain - Trahison ou sacrifice ? - Michel Boisbouvier
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


génocide
-

Le terme "génocide" est trop souvent appliqué à tort et à travers. Pour éviter les risques de banalisation et parfois même de manipulation, nous proposons la définition rigoureuse que donne l'historien François Bédarida au concept de génocide.

"Ce qui fait la spécificité du génocide au XXème siècle, ce sont trois caractéristiques :
- tout d'abord, un programme calculé d'extermination systématique d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux ;
- ensuite, la puissance technique d'organisation, de rationalisation et de contrôle de l'Etat bureaucratique moderne ;
- enfin, la capacité de secret et / ou de camouflage dans l'exécution […]
En vérité, le propre du génocide est de franchir un seuil dans la notion d'humanité. Car c'est la négation même de la condition humaine : la transgression radicale."

-

Une action qui se définit par une distinction précise des populations visées, par l'intention de les détruire systématiquement, par la mise en oeuvre de moyens techniques adaptés et dépendants d'une organisation sociale efficace. [Jean-Clément Martin, Violence de guerre ( Les mots de la violence), Editions Complexes, 2002, p.40]


rafle - Vichy
-

Spécialité de la police française aux ordres de l'occupant nazi ou de Vichy. La plus connue est la grande rafle du Vel' d'Hiv' (voir ce terme).
On le sait moins, la rafle du Vel' d'Hiv' a été précédée de quelques autres:
- 14 mai 1941: arrestation de 3.700 Juifs allemands, tchèques et polonais qui croyaient avoir trouvé refuge en France. "Parqués" dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.
- 20 août 1941: arrestation à Paris de 4.000 Juifs. Direction Drancy.
- 6 décembre 1941: arrestation de 1.000 notables et intellectuels, presque tous Français, envoyés au camp de Compiègne.
- 16 et 17 juillet: Vel' d'Hiv'.
Les rafles ne se limitent pas à la zone Nord (occupée). Le 26 août: les Juifs de la Creuse qui avaient cru trouver refuge dans ce département sont pourchassés; les 26/28 août c'est le tour de Lyon et de Marseille. La liste est longue. Le calvaire des Juifs ne fait que commencer....


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


Zone - Résistance (France)
-

En zone Nord occupée, les régions étaient désignées par les lettres:
P : région de Paris.
A : région d'Amiens.
B : région de Bordeaux.
C : région de Châlons-sur-Marne.
D : région de Dijon.
M : Région de Le Mans.

En zone Sud, les régions étaient désignées par la lettre R suivie de 1 à 6.
(voir "R")


Zone Sud - ZS - France
-

Désigne la Zone Libre (ZL) ou Zone Non Occupée (ZNO) avant l'invasion et l'occupation par les troupes allemandes, en 1942, du Sud de la France.


NAP - Noyautage des Administrations Publiques - Résistance (France)
-

le NAP-Fer: dirigé par René Hardy était spécialement chargé de noyauter l'administration de la SNCF

Dans ce texte :

Chassez la nature, elle revient au galop ! de Jacques Ghémard le samedi 23 janvier 2010 à 13h28

"Pourquoi tant de juifs de France ont-ils pu échapper au génocide alors que si peu le purent ailleurs ?
A cause du délai qu'apporta la négociation Bousquet-Knochen et l'avertissement salutaire que constitua la rafle du 16 juillet 42 qui la suivit.
"

"Salutaire" ! Je salue bien bas la tentative d'inversion de sens. Vraiment, vous osez tout ! Dommage que personne à Vichy n'ait eu l'idée de prévenir autrement, hein.

"Prévenus par ça, beaucoup de Juifs purent franchir la ligne de démarcation, s'égailler dans la nature"

Dans la nature ?

Ha oui, suis-je bête, dans les montagnes et forêts de France comme par exemple à Chambon-sur-Lignon !

"des préfets de zone sud délivrèrent de nombreuses fausse cartes d'identité et plusieurs le payèrent de leur vie."

Oui, je confirme avoir grâce à vous cherché quelques infos sur les préfets et être tombé sur un nombre impressionnant de préfets et sous préfets déportés.

Exemple : Certes, il y eut 19 préfets et 18 sous-préfets et secrétaires généraux de préfecture arrêtés et déportés par les allemands, mais en février et mars 1944, car là il y avait danger ; mais ils le furent, eux, pour faits de résistance, pour appartenance à ce réseau NAP qui n'existait pas à la préfecture de BORDEAUX, et non pour leur position sur les questions juives.

Donc c'est une info à creuser en ce qui me concerne, et probablement une tentative de détournement de votre part, encore une fois.

"Je sais ce que je dis quand je parle de l'action dilatoire et temporisatrice du régime du Maréchal. C'est Poliakov qui a raison. Non Klarsfeld."

Ha vous savez ce que vous dites ? Belle référence. Tiens je vais vous citer : 3/ Le dialogue Bousquet-Oberg. Je ne l'ai pas inventé. Je l'ai vu et entendu dans des docudrames télévisés et comme la réalité de ce qui s'est ensuivi (la déportation des Juifs étrangers des deux zones contre la tranquillité des nationaux) y correspond bien, j'ai supposé qu'il était vrai, d'autant qu'il a pu se trouver dit au cours des différents procès de Bousquet, Oberg, Knochen...

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.07 s  3 requêtes