Décryptage du forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histoire(s) de la Dernière Guerre - collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Autour - Allemagne nazie
-

Lors de l'offensive des Ardennes en décembre 1944, deux missions de commandos furent planifiées et reçurent les noms de code "opération Autour" (Stösser) et "opération Griffon" (Greif).
L'opération Autour, confiée au lieutenant-colonel von der Heydte, était destinée à faire sauter des parachutistes sur les Hautes-Fagnes avec l'objectif de prendre le contrôle des ponts et carrefours sur les routes des Ardennes.


R - Résistance (France)
-

Dans le cadre de l'organisation de la Résistance, la lettre R suivie de 1 à 6 indiquait une région de la zone Sud (zone non occupée jusqu'en 1942).
R1 : Région Rhône-Alpes (centre Lyon).
R2 : Région Provence-Côte d'Azur (centre Marseille).
R3 : Région Languedoc-Roussillon (centre Montpellier).
R4 : Région du Sud-Ouest (centre Toulouse).
R5 : Région de Limoges (centre Brives puis Limoges).
R6 : Région de l'Auvergne (centre Clermont-Ferrand).

En zone Nord occupée, les régions étaient définies par les simples lettres : P - A - B - C - D - M
(voir "zone")

Dans ce texte :

Ah bon, vous en doutez ? de Auteur anonymé le mercredi 07 octobre 2009 à 12h37

"Je voudrais recentrer le débat."

Que ferions-nous sans vous et vos perpétuels recentrages de débat ?

"Le mot d'ordre "tuer les ouvriers" apparaît bien dans la bouche de Churchill, à partir du moment où on constate que les Allemands dispersent ou enterrent leurs usines. Le caractère avant tout anti-industriel de ces bombardements est bien en évidence ici."


C'est à dire en 1942, c'est bien cela ?

Et bien, non.

En juin 40 déjà, Churchill estime qu'un "feu violent dans son arrière-cour" permettra de battre Hitler. "Nous transformerons l'Allemagne en un désert, oui en un désert" (Colville, Downing street tagebucher pp 145 et suivantes)

Du même, à l'été 40 : à propos de Hitler "Mais il y a une chose qui lui fera faire marche arrière et le vaincra, c'est une attaque d'extermination totalement dévastatrice menée depuis ce pays par des bombardiers lourds contre la patrie nazie" ( Colville, P.259)

On peut même remonter beaucoup plus loin. Depuis 1917, Churchill est ministre de l'armement. Il prévoit de faire bombarder berlin par des milliers d'avions en 1919. bombardement qui n'aura pas lieu du fait de l'effondrement allemand. En 1925, il écrit 'Thoughts and adventures) "La bataille de 1919 n'a pas eu lieu mais ses idées survivront". et après avoir évoqué la possibilité de condamner à l'impuissance d'autres groupes humains par les raids aériens écrit : "Il s'agira peut-être la prochaine fois de tuer vraiment des femmes, des enfants et les populations civiles".

Près de Vingt ans avant la guerre ! Et il ne s'agit pas simplement de tuer des ouvriers mais toute la population civile.

La stratégie est effectivement mise en oeuvre en 42, date à laquelle les Brit ont les moyens de leur politique, ce qui n'était pas le cas avant.

"En même temps, il est clair que les civils sont aussi visés en tant que tels, et de plus en plus"

Non, ils ne sont pas aussi visés en tant que tels, ils sont visés en priorité, les Alliés estimant qu'ils sont le maillon faible, ce qui ne veut pas dire que toutes les forces aillent au Moral Bombing et que des raids ne soient pas lancés contre des objectifs militaires particuliers (Pennemunde), généraux (les raffineries) en Allemagne ou contre les moyens de transport en Italie, en France, en Belgique etc... pour préparer les différents débarquements alliés etc...

"Cela traduit la rage des Alliés devant le fait que les Allemands ne déposent pas leur gouvernement failli; ils montrent par là même leur complicité, et méritent d'apprendre ce que c'est que cette guerre qu'ils ont si légèrement allumée. On espère certes que cela les y incite mais on n'y croit pas plus que cela et on se dit que, si ce traitement ne fait que les regrouper autour de Hitler, ils ne l'auront pas volé."

Oui, il y a de cela, "punir les Huns". A nuancer avec le fait que les Anglais pourtant destinataires de nombreuses demande de soutien de la part de l'opposition allemande ne font rien ou quasiment rien pour aider celle-ci.

Le reste de votre intervention n'amène pas de réponse. Il n'est là, semble-t-il, que pour meubler.

Le titre de votre contrinution en revanche est intéressant.
Vous vous interrogez donc à propos du caractère de ces raids. Ils ne seraient pas "si vils" ?

Tuer volontairement plusieurs centaines de milliers de civils pour espérer gagner une guerre, ce n'est pas vil, selon ou, tout au moins, la réponse ne vous semble pas évidente...

Intéressant...

Sur la fiabilité des propos de l'anonyme se cachant derrière le prénom de Bernard à propos des raids aériens puisque vous y faisiez référence :

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.06 s  3 requêtes