Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Alias Caracalla - Daniel Cordier
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Moulin (Jean) - Résistance (France)
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération

Dans ce texte :

Jean Moulin apprend l’arrestation de Delestraint de Serge Desbois le vendredi 07 août 2009 à 16h30

Lundi 14 juin 1943

Daniel Cordier :

…Tandis que le crépuscule s’installe enveloppant lentement la ville…la fenêtre du salon de Melle Labonne s’allume. Peu à peu, dans les appartements environnants du 3ème étage puis du premier, des lampes brillent et s’éteignent, au gré de la vie des locataires. Seule la fenêtre de Rex demeure obstinément dans l’obscurité….

…lorsque soudain la fenêtre de Rex s’éclaire….je traverse le pont de la Guillotière et monte quatre à quatre au deuxième étage. Je sonne les 3 coups habituels et attends le cœur battant. Après un temps qui me paraît interminable, la porte s’ouvre et Rex paraît, en bras de chemise la cravate dénouée…jamais je ne me suis présenté chez lui sans rendez-vous préalable…

…j’attends dans la petite entrée où il me rejoint vite….

…Pendant que nous marchons place Raspail, je souffle « Vidal ». Rex a compris…
- « Quand ? »
- « le 9 juin »


Pour se loger, les Résistants qui se contentaient d’une seule pièce, avaient à faire à une logeuse prospectée de bouche à oreille et non à une agence immobilière par laquelle ils pouvaient être repérés.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes