Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Le Service de Renseignements - Henri Navarre
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Canaris (Amiral) - Allemagne nazie
-

(1887-1945) Brillant officier de marine pendant la Première guerre mondiale, l'amiral Wilhem Canaris est nommé chef de l'Abwehr, en 1935, en même temps que contre-amiral. Canaris adopte dès 1940 une attitude hostile à l'égard d'Hitler et du nazisme. Fut-il un véritable espion ou un allié secret? Sans pouvoir le préciser avec certitude, on peut toutefois affirmer qu'il joua un rôle politique important pendant la guerre, grâce à ses multiples contacts secrets avec l'étranger. Après l'attentat manqué contre Hitler en juillet 44, il sera arrêté comme comploteur et pendu en avril 1945, peu avant la fin de la guerre.


Paillole (Colonel) - France
-

Fondateur des TR (Travaux Ruraux), puis directeur de la DGSS (Direction Générale des Services Spéciaux)à Alger de 43 à 44, puis à Paris, chef du service de contre-espionnage en 44-45.


OKW - Oberkommando der Wehrmacht - Allemagne nazie
-

Haut commandement de l'armée allemande.

Dans ce texte :

Pas de ruse nazie de Auteur anonymé le lundi 12 janvier 2009 à 14h22

Au témoignage de Navarre, on pourrait ajouter celui de Paillole : Services Spéciaux (1935-1945), Robert Laffont, 1975. Ces Témoignages sont intéressants mais ils ont leurs limites. Paillole, par exemple, refusant de croire à la trahison de l'amiral Canaris, un fait pourtant établi et totalement indiscutable.

S'agissant des fuites qui seraient autant de ruses allemandes pour intoxiquer les Français et leurs alliés, on ne peut qu'être dubitatif devant la théorie de François Delpla. Il est en effet démontré que, dès le début de la guerre, Canaris et son factotum, le colonel Oster, se précipitent dans les bras des Occidentaux pour leur livrer tous les secrets militaires allemands. Des armes nouvelles aux plans d'invasion, tout y passe. C'est tellement gros que les destinataires de ces renseignements d'une valeur inestimable les accueillent avec méfiance, redoutant une manoeuvre d'intoxication. Il faut dire que la "source" est tellement bien renseignée que le détail des plans d'invasion et les dates précises de leur mise en oeuvre sont communiqués quasiment en temps réel aux Occidentaux. Conséquence : les inévitables contre-ordres, modifications, reports et autres changements de dates, transmis aux franco-britanniques, finissent par donner l'impression à ces derniers que leurs contacts allemands cherchent à les déstabiliser en semant la confusion. Telle n'était évidemment pas l'intention de Canaris ! Un scénario assez proche se répètera au moment de l'invasion de l'URSS quand Staline, pourtant parfaitement renseigné sur les projets allemands, refusera de croire ses espions. Pas de ruse nazie derrière tout cela.

A propos d'Enigma, Anthony Cave-Brown (La Guerre secrète, Pygmalion, 1981) émet l'hypothèse que le mystère en aurait été percé grâce à l'aide du "parrain" de la machine, le général Fellgiebel, chef des transmissions de l'OKW. L'hypothèse est purement hypothétique mais néanmoins crédible quand on s'intéresse au parcours de Fellgiebel, opposant au national-socialisme et membre de la conjuration du 20 juillet 1944. Dans un livre paru en 2001 (Without Enigma : the Ultra and Fellgieble riddles), Kenneth Macksey semble explorer cette voie...

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.06 s  3 requêtes