Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Henri FRENAY - Robert Belot
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Aubry (Henri) - Résistance (France)
-

Membre du mouvement "Combat", chef régional de la région R2 (région de Marseille).Il est nommé chef d'Etat-major de l'AS (Armée Secrète) après l'arrestation de Morin-Forestier en mars 1943


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


France Libre - France libre
-

Mouvement politique et militaire, créé en juin 1940 par le Général Charles de Gaulle. Déniant toute légitimité au Maréchal Pétain, elle s'opposera militairement à ses forces pour obtenir le ralliement partiel de "l'Empire". En 41 et 42 elle fut la seule force militaire française présente sur les champs de bataille aux cotés des Britanniques . Ensuite son autorité fut acceptée par les mouvements de résistance intérieurs puis, par les autres forces françaises présentes à l'extérieur du territoire. En 1944 la France Libre rétablira la république tout en participant à la victoire contre les nazis.


Frenay (Henri) - Résistance (France)
-

Fondateur de "Combat" premier mouvement de Résistance en Zone Sud.
Compagnon de la Libération - Biographie


Moulin (Jean) - Résistance (France)
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération


Mouvement de Libération Nationale - MLN - Résistance (France)
-

Fondé à l'automne 1940 par Henry Frenay et Bertie Albrecht.
Frenay, à l'époque, est encore capitaine de l'Armée d'armistice. En 1941, le MLN fusionnera avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens et deviendra le mouvement "Combat".

-

A partir de 1943, la dénomination est reprise par le Mouvement de résistance regroupant la plupart des Mouvements non communistes.

-

Regroupement des forces, au début de 1944, de mouvements non communistes de zone Sud (Combat, Libération, Franc-Tireur) unis dans les Mouvements Unis de(la) Résistance (MUR) et de zone Nord (Défense de la France, Résistance, Lorraine, voix du Nord).
(p.250 in Rol-Tanguy chez Tallandier)


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


Zone - Résistance (France)
-

En zone Nord occupée, les régions étaient désignées par les lettres:
P : région de Paris.
A : région d'Amiens.
B : région de Bordeaux.
C : région de Châlons-sur-Marne.
D : région de Dijon.
M : Région de Le Mans.

En zone Sud, les régions étaient désignées par la lettre R suivie de 1 à 6.
(voir "R")


Zone Sud - ZS - France
-

Désigne la Zone Libre (ZL) ou Zone Non Occupée (ZNO) avant l'invasion et l'occupation par les troupes allemandes, en 1942, du Sud de la France.

Dans ce texte :

Frenay et "la mystique Pétain" de René CLAUDE le lundi 14 avril 2003 à 22h37

Bonsoir - Bonjour !

La biographie très pointue que Robert Belot consacre au fondateur de "Combat" est passionnante car le chercheur a étudié avec beaucoup d'attention les premiers mois de ce que l'on pourrait désigner comme la "pré-résistance" d'Henri Frenay, lorsque le capitaine cherche ses marques. Il est alors persuadé d'agir selon le souhait secret du vieux maréchal. Il subit cette mystique Pétain, même si l'attitude attentiste et "le lâche soulagement" manifesté par certains de ses anciens collègues officiers l'écoeurent et le révoltent déjà.
Robert Belot :
"Quatre éléments fondamentaux apparaissent : Frenay veut mener la lutte en France et non depuis l'étranger; la France libre est parfaitement ignorée; son action n'est pas considérée comme incompatible avec la position du chef de l'Etat; elle se veut apolitique, c'est-à-dire "patriotique". Ce dernier point est important car il révèle une des croyances les plus répandues chez les militaires, à savoir qu'un soldat au faîte du pouvoir ne peut que conduire une politique qui soit le contraire de la politique. Il s'agirait d'une CONTRE-POLITIQUE comme il existe une contre-révolution, au sens où Joseph de Maistre a pu la définir, qui n'est pas une révolution contraire mais le CONTRAIRE d'une révolution. Comme si le patriotisme était un sentiment déréalisé qui ne pouvait que se corrompre au contact de la politique forcément impure, et comme si le soldat était naturellement porteur de l'intérêt général qui préexisterait à l'histoire."

Note : on est là au centre de cette dynamique réactionnaire - au sens de "qui réagit au progrès démocratique et aux principes républicains progressistes - des chefs militaires imprégnés de la pensée de Maurras et qui seront les plus fidèles soutiens de l'Etat français.(RC)
Belot : "Frenay aura quelque mal à se désaliéner de cette croyance qui constitue le NOYAU DUR de la mystique Pétain. " (p. 144-145)

Au moment où Frenay crée le Mouvement de libération nationale (MLN) à la fin de l'été 1940, il est sûr d'agir selon la volonté tacite de Pétain.
En 1989, Daniel Cordier, le biographe de Jean Moulin, créait un (petit) scandale en révélant le contenu d'un "manifeste" attribué à Frenay. Ce texte se terminait par :"Puisse le Maréchal Pétain vivre sufisamment longtemps pour voir notre oeuvre couronnée de succès." Robert Belot affirme aujourd'hui que ce manifeste est bien de Frenay. Le premier compagnon du jeune chef du MLN est Chevance (-Bertin) qui sera le responsable du recrutement pour Marseille - il recrutera à son tour Jean Gemähling comme responsable du Service de Renseignement ainsi qu' Henri Aubry - c'est Bertance donc qui a été le témoin de la rédaction par Frenay de ce manifeste qui sera un objet de polémiques virulentes 50 ans plus tard parmi les survivants de la Résistance intérieure.
Grâce aux enquêtes et aux recherches méticuleuses de Robert Belot, on suit les premières semaines de la création de ce qui deviendra le plus grand mouvement de la zone Sud puis de toute la France, un mouvement que Frenay stimule et dirige alors qu'il est encore persuadé du bien-fondé de la politique de Pétain.

Cordialement,

René Claude

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.08 s  3 requêtes