Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Le choix de la défaite - Annie Lacroix-Riz
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


génocide
-

Le terme "génocide" est trop souvent appliqué à tort et à travers. Pour éviter les risques de banalisation et parfois même de manipulation, nous proposons la définition rigoureuse que donne l'historien François Bédarida au concept de génocide.

"Ce qui fait la spécificité du génocide au XXème siècle, ce sont trois caractéristiques :
- tout d'abord, un programme calculé d'extermination systématique d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux ;
- ensuite, la puissance technique d'organisation, de rationalisation et de contrôle de l'Etat bureaucratique moderne ;
- enfin, la capacité de secret et / ou de camouflage dans l'exécution […]
En vérité, le propre du génocide est de franchir un seuil dans la notion d'humanité. Car c'est la négation même de la condition humaine : la transgression radicale."

-

Une action qui se définit par une distinction précise des populations visées, par l'intention de les détruire systématiquement, par la mise en oeuvre de moyens techniques adaptés et dépendants d'une organisation sociale efficace. [Jean-Clément Martin, Violence de guerre ( Les mots de la violence), Editions Complexes, 2002, p.40]


PS - Poste de secours - France
-

Poste de secours à ne pas confondre avec un parti politique.

Dans ce texte :

L'Ukraine de 1932 vs l'Ukraine de 1941 de Francis Deleu le mercredi 15 octobre 2008 à 14h41

Bonjour,

A l'excellente question de Daniel :

Certains de vos détracteurs vous taxent de négationnisme, allant même jusqu’à dire que de nier le génocide stalinien en Ukraine revient a nier aussi le génocide nazi des Juifs, ce qui est passible de poursuites judiciaires. Comment vous situez-vous dans ce débat ?
Comme trop souvent, ALR botte en touche pour reprendre une expression à la mode. A la famine ukrainienne des années 1932-1933, elle oppose la participation en masse aux massacres de juifs et de Russes aux côtés de l’occupant allemand. La participation "en masse" (selon ALR).... c'est en 1941 et suivants. Ou est le rapport ? Pourquoi cette fâcheuse tendance à éluder le génocide stalinien en Ukraine en détournant le regard pour le porter, dix ans plus tard, vers un autre génocide qui n'a strictement rien de commun ?
Notons au passage, à propos de la participation ukrainienne aux massacres nazis, que Raul Hilberg est nettement plus nuancé que ne le laisse penser ALR. On peut faire dire n'importe quoi à un historien, le tout et son contraire, en choisissant soigneusement des extraits d'un ouvrage ou en opérant un choix minutieux des archives. Un exemple ici à propos de Hilberg en réponse à ce qui avait fait bondir Daniel : D'un extrait à l'autre :

Bien cordialement,
Francis.

PS. La famine ukrainienne a régulièrement fait l'objet de riches échanges sur LdG et ainsi que sur d'autres forums. La liste des contributions sur le sujet est trop longue pour être mentionnée. Pour les Ldégistes qui souhaitent en savoir plus, le moteur de recherche avec la requête "ukraine famine" affichera de quoi satisfaire les plus exigeants.

Egalement, deux livres majeurs :

- Robert Conquest, La Grande Terreur / Sanglantes moissons

- Nicolas Werth, La terreur et le désarroi - Staline et son système

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.06 s  3 requêtes