Décryptage du forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Les tentatrices du diable - François Delpla
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


R - Résistance (France)
-

Dans le cadre de l'organisation de la Résistance, la lettre R suivie de 1 à 6 indiquait une région de la zone Sud (zone non occupée jusqu'en 1942).
R1 : Région Rhône-Alpes (centre Lyon).
R2 : Région Provence-Côte d'Azur (centre Marseille).
R3 : Région Languedoc-Roussillon (centre Montpellier).
R4 : Région du Sud-Ouest (centre Toulouse).
R5 : Région de Limoges (centre Brives puis Limoges).
R6 : Région de l'Auvergne (centre Clermont-Ferrand).

En zone Nord occupée, les régions étaient définies par les simples lettres : P - A - B - C - D - M
(voir "zone")

Dans ce texte :

Leni Riefenstahl : art et nazisme de René CLAUDE le mardi 06 mai 2008 à 11h05

La cinéaste préférée d'Hitler n'a pas fini de susciter des débats et des essais critiques qui cherchent à éclairer la part d'ombre de la réalisatrice pour essayer de mieux comprendre, à travers la carrière de l'ancienne danseuse devenue cinéaste officielle du IIIe Reich, les liens entre des créateurs de grand talent - et Leni Riefenstahl en fait indéniablement partie - et les régimes totalitaires au XXe siècle.
Actes Sud publient la bio de Steven Bach Leni Riefenstahl. Une ambition allemande
(trad. par Manual Tricoteaux)

Extrait de la présentation :
Si les films phares de Leni Riefenstahl, Le Triomphe de la volonté et Les Dieux du stade, sont deux des plus grands documentaires jamais réalisés, ce sont aussi d’insidieuses glorifications d’Adolf Hitler, du IIIe Reich et de l’idéologie nazie. Pourtant, toute sa vie, la cinéaste a prétendu ne s’intéresser qu’à la beauté et à l’art. Dans cette magistrale biographie, Steven Bach fait toute la lumière sur le destin de cette artiste parmi les plus controversées du siècle écoulé. (...) Remarquée et admirée par Hitler, elle accepte la commande d’un documentaire sur le congrès annuel du parti national-socialiste : ce sera Le Triomphe de la volonté (1934), film majeur mais aussi produit le plus remarquable de la propagande nazie, celui, sans doute, qui a le plus contribué au culte du Führer. Financée par les fonds personnels d’Hitler, elle tourne ensuite en 1936 Les Dieux du stade, qui retracent les Jeux olympiques de Berlin, où elle donne la pleine mesure de son esthétique et de sa maîtrise cinématographique. Compromise avec le régime et son leader, elle subit après la guerre plusieurs procès de dénazification, dont elle sort libre. Pourtant, jusqu’à la fin de sa vie, à plus de cent ans, en 2003, les mêmes accusations ne cesseront de ressurgir… Aujourd’hui, s’appuyant sur des sources inédites, Steven Bach livre une enquête historique implacable. Il met au jour les paradoxes, les dissimulations et les mensonges d’une femme qui se disait apolitique et niait toute complicité avec le régime criminel dont elle profita et qu’elle sanctifia, alors même qu’elle refusait de renier l’admiration qu’elle éprouvait pour Hitler. Au fil des pages se dessine le passionnant portrait d’une immense cinéaste, dont un historien écrit que les films évoquaient “le regard désincarné et omniprésent de Dieu”, mais aussi d’une artiste corrompue par une ambition sans mesure.
Lire aussi

RC

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes