Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Batailles & Blindés - Collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Abteilung - Allemagne
-

Au sens strict "Abteilung" pourrait se comprendre comme étant la partie d'un ensemble.
Dans la Wehrmacht, le terme prend diverses significations selon son utilisation. Dans la majorité des cas, "Abteilung" signifie "bataillon". Le terme est également utilisé pour désigner un détachement (un détachement d'armée par exemple), une section ou un département.

-

Dans l'armée suisse, à l'instar de la Wehrmacht, le terme désigne aussi un corps de troupe composé de plusieurs unités (compagnies, batteries) mais se traduit en français par "groupe" ("gr art" pour "groupe d'artillerie" [Art Abt / Artillerie Abteilung] ou "gr DCA" pour "groupe de défense contre avions" [Flab Abt / Fliegerabwehr Abteilung), alors que "bataillon (bat)" se traduit en allemand par "Bataillon (Bat)" ("Inf Bat" pour "Infanterie Bataillon" [bat inf / bataillon d'infanterie] ou "Pz Bat" pour "Panzer Bataillon" [bat chars / bataillon de chars).


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Obersturmführer - Allemagne nazie
-

Grade chez les Waffen SS, équivalent de "Oberleutnant" dans la Wehrmacht et approximativement de "Lieutenant" dans l'armée française


Patton (George S.) - USA
-

En fait, je ne propose pas de définition (vous êtes de bien plus grands spécialistes que je ne pourrais jamais l'être), mais je m'étonne de ne pas retrouver sa trace dans le glossaire...

Note : Le glossaire est en chantier permanent ! N'hésitez pas à participer et à déposer vos définitions ou courtes biographies.

FD


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


Seconde Guerre Mondiale - SGM
-

Les anglo-saxons écriront WW2 ou WWII pour World Ware Two. Bon à savoir pour une recherche utile sur le Web.


BEF - British Expeditionnary Force - Grande-Bretagne
-

Corps expéditionnaire britannique sur le continent pendant la campagne de mai/juin 1940.


SS - Schutzstaffel - Allemagne nazie
-

"Echelon de protection" ou "Section de protection".
Créée en 1923, la SS est d'abord la garde prétorienne de Hitler. Sous l'impulsion de Heinrich Himmler qui en prend la tête le 6 juin 1929, elle devient la police du Reich. A partir de 1937, la SS est chargée de la gestion du système concentrationnaire.
Himmler portera le titre de "Reichsfürher-SS".

A partir de 1935, la SS se subdivise en différentes branches notamment:
- SS Verfügungstruppe (troupes mises à disposition), organisées militairement et qui deviennent, au début de la guerre, les Waffen SS.
- SS Totenkopf (tête de mort) chargées de la garde des camps de concentration.

Dans ce texte :

Au sommaire du n° 23 de Francis Deleu le mercredi 30 janvier 2008 à 17h54

Front de l'Est - L'incroyable KV

Lorsqu’en juin 1941 les Panzer-Divisionen déferlent sur l’Union Soviétique, elles bousculent sans difficultés des unités mécanisées russes mal structurées [...] Pourtant, une fois l’effet de surprise passé, la résistance des Soviétiques se durcit considérablement. Les équipages de la Panzerwaffe se heurtent alors à des blindés qui surclassent techniquement les leurs. À l’instar de Guderian, les T-34/76 et autres KV-I contraignent les généraux allemands à revoir leurs a priori sur la prétendue supériorité des machines alignées par le Reich.


Chapeau melon et Coeur d’acier
Les improvisations antichars de la Home Guard en 1940
L’évacuation de la poche de Dunkerque marque la fi n opérationnelle de la British Expeditionary Force (BEF) sur le continent européen. Si l’opération « Dynamo », qui se déroule du 27 mai au 4 juin 1940, est un succès le prix à payer est néanmoins considérable pour Londres car la totalité des armements lourds, à commencer par les canons antichars, reste sur les plages françaises. Menacés par un projet de débarquement allemand, les Britanniques vont constituer la Home Guard formée d’hommes âgés. Restait alors à les armer...
Wittmann à Villers-Bocage - Chevauchée fantastique ou erreur tactique ?
Abteilung 101 prend la direction de la Normandie pour tenter de contribuer au rejet des Alliés à la mer, le SS-Obersturmführer Michael Wittmann possède déjà une solide expérience des combats de chars. Ses exploits sur le Front de l’Est lui ont d’ailleurs valu de recevoir la prestigieuse Ritterkreuz. Enfant chéri de la propagande berlinoise, il est l’un des héros de la Panzerwaffe et du peuple allemand. Chef de char aux méthodes de combat agressives, il a aiguisé son sens tactique sur l’Ostfront en affrontant les T-34 et autres KV-1 de l’Armée Rouge. C’est maintenant contre les Anglo-Américains que l’as va devoir prouver que sa réputation n’est pas usurpée...
Patton le « flamboyant »
Dire que le parcours militaire de George Patton Junior constitue une véritable légende à jamais associée à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale est une évidence. Si ses frasques et ses excès sont bien connus du public, sa jeunesse et ses débuts de carrière le sont beaucoup moins. Au-delà de l’image d’Épinal d’un officier un tantinet provocateur, bourru voire brutal, très directif et en même temps proche de ses hommes, il convient de réaliser que Patton est un personnage romanesque dont l’existence aura tout été sauf banale !
L’île aux trésors - La bataille de l’île de Damansky
Au cours des années 60, rien ne va plus entre la République Populaire de Chine et l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques qui s’opposent dans d’interminables querelles idéologiques. Les Chinois déplorent la soviétisation dont ils s’estiment être victimes ; l’hégémonisme dont fait preuve le Kremlin ne plaît guère à Pékin. En réalité, derrière cette opposition entre deux géants se cache une lutte acharnée pour la conquête du leadership politique au sein du « monde communiste ».

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.07 s  3 requêtes