Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Pie XII et la Seconde Guerre mondiale - Pierre Blet s.j.
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


génocide
-

Le terme "génocide" est trop souvent appliqué à tort et à travers. Pour éviter les risques de banalisation et parfois même de manipulation, nous proposons la définition rigoureuse que donne l'historien François Bédarida au concept de génocide.

"Ce qui fait la spécificité du génocide au XXème siècle, ce sont trois caractéristiques :
- tout d'abord, un programme calculé d'extermination systématique d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux ;
- ensuite, la puissance technique d'organisation, de rationalisation et de contrôle de l'Etat bureaucratique moderne ;
- enfin, la capacité de secret et / ou de camouflage dans l'exécution […]
En vérité, le propre du génocide est de franchir un seuil dans la notion d'humanité. Car c'est la négation même de la condition humaine : la transgression radicale."

-

Une action qui se définit par une distinction précise des populations visées, par l'intention de les détruire systématiquement, par la mise en oeuvre de moyens techniques adaptés et dépendants d'une organisation sociale efficace. [Jean-Clément Martin, Violence de guerre ( Les mots de la violence), Editions Complexes, 2002, p.40]


Nuit de Cristal - Allemagne nazie
-

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, le point culminant d'une première vague de persécutions des Juifs fut atteint avec le grand pogrom organisé sur tout le territoire du Reich allemand, au lendemain de la tentative d'assassinat de l'ambassadeur allemand à Paris par un jeune juif souhaitant attirer l'attention sur le sort des réfugiés.
"Cristal"? Par référence aux milliers de vitres brisées des établissements tenus par les Juifs.

-

La "Nuit de Cristal" est organisée par les autorités allemandes (Goebbels, Heydrich); 7.500 magasins sont pillés et saccagés; 267 synagogues sont saccagées et incendiées; il y a quelques viols; on estime le nombre des meurtres à un peu plus de 90; il y a 30.000 arrestations et internements (à Dachau, Buchenwald, Sachsenhausen).Les sommes versés par les compagnies d'assurance pour réparer les dommages causés sont confisquées ( 5 millions de mark rien que pour les vitres et vitrines...); la communauté est taxées d'une amende collective d'un milliard de mark.
La "Nuit de Cristal" est bel et bien un pogrom et un pogrom d'état.

-

Je suis d'autant plus d'accord avec cette formulation que, dans mon souvenir, on dit aussi "Staatspogrom", c'est-à-dire précisément "pogrom d'état", pour désigner ce qui est appelé par ailleurs la "Kristallnacht" ou "Reichskristallnacht".
En tout cas, le terme "Novemberpogrom" est couramment employé dans les milieux juifs (et pas uniquement eux).

Dans ce texte :

Vaste sujet! de arcole le vendredi 08 juin 2007 à 18h48

Comment faire un panorama des tendances de l'antisémitisme allemand de 1923 (rédaction de Mein Kampf) à 1945?

Il y est entré tour à tour : une pulsion irrationnelle, puisée dans la doctrine chrétienne, les préjugés d'Europe centrale, ensuite, le projet de dépuiller intégralement toute une partie de la population avec l'approbation tacite du peuple allemand. Au départ, c'était rejet, haine et spoliation. Jusqu'à la nuit de cristal, à peu prés. Ensuite, l'opposition mondiale s'organisant, ce fut la prise en otage "S'il y a la guerre, les juifs paieront!"
Le projet de génocide est venu ensuite. Autant pour complaire aux antisémites européens, qu'aux antisémites arabes. Et en profitant que de fortes minorités antisémites existaient, même dans les pays ennemis. (Sauf l'URSS).

Ce n'est évidemment pas le même antisémitisme qui a brisé les vitrines de 1938, et celui qui a proposé d'échanger cent être humains contre UN camion américain, en 1944.

Mais le fil conducteur reste le même.

Je m'étonne même qu'un expert averti comme toi puisse poser la question.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes