Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Présumé Jean Moulin - Jacques Baynac
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Aubrac (Lucie) - Résistance (France)
-

(1912- ) née Lucie Bernard.
Lucie Aubrac contribue avec son mari Raymond Aubrac à créer le mouvement "Libération-Sud". Le 21 octobre 1943, à la tête d'un groupe franc, elle libère son mari tombé, le 21 juin auparavant, entre les mains de la Gestapo lors de la réunion de Caluire.


Aubrac (Raymond) - Résistance (France)
-

(1914- ). Raymond Aubrac, de sensibilité proche des communistes, entre très tôt dans la résistance aux côtés d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie avec lequel il participe, en région lyonnaise, à la création du mouvement "Libération-Sud" dont il devient le chef de la branche paramilitaire.
Arrêté le 21 juin 1943 à Caluire, avec Jean Moulin notamment, il sera libéré le 21 octobre suivant par un groupe franc dirigé par sa femme Lucie. A Alger, membre de l'Assemblée consultative provisoire, il est nommé par le général de Gaulle, commissaire de la République pour la région de Marseille (1944-1945) où il est, entre autres, chargé de l'épuration.
Il s'oppose à la guerre d'Indochine et participe aux négociations secrètes avec Hô-Chi-Minh.


Moulin (Jean) - Résistance (France)
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération


JRG - Jean-Robert Gorce
-

Initiales d'un contributeur hors du commun puisqu'il est à la fois hôte apprécié (sauf rares exceptions) de LdG, directeur de la rédaction et rédacteur en chef de la revue "Histoire de Guerre", auteur d'ouvrages historiques dont "La ruée des panzers - des Ardennes à la mer", ex-pilote de chasse....

Dans ce texte :

Bon, passons à l'artillerie lourde... de Jean-Robert GORCE le mercredi 28 mars 2007 à 12h20

Car moi l'article, je l'ai. Il m'a été envoyé par Jacques Baynac. Je me passe de commentaires ? Non quand même pas :

Mais je ne l'ai encore jamais vu nier expressément l'existence de termes indiqués noir sur blanc sur un document.

Eh bien voila, c'est fait.

Il serait d'ailleurs stupide pour lui de commettre ce genre d'impair, qui équivaut à une falsification pure et simple, et qui ne passerait pas inaperçu. Sa réputation n'y survivrait pas.

Je lui fais confiance sur ce point, une pirouette, trois galipettes, et ni vu ni connu j't'embrouille !

Il y a un autre argument en faveur de la bonne foi de François Delpla dans cet épisode révélateur, et ce quelle que soit l'explication que l'auteur de Présumé Jean Moulin apportera, de ce que l'historien et ancien Résistant Daniel Cordier qualifiait la "méthode Baynac" (car il demeure au moins qu'il a extrait de son contexte une phrase de Lucie Aubrac pour la rattacher à un plaidoyer).

Chacun sa méthode, moi j'aime bien celle de Jacques Baynac...

Et cet argument, c'est celui-ci : Jacques Baynac n'a pas moufté un mot depuis que François Delpla lui a mis sous le pif le numéro du Dauphiné libéré qu'il brandissait en guise de preuve.

C'était juste un problème de scanner... et puis la poste n'est pas très rapide entre Cahors et Toul...

Et j'ai toujours considéré que l'absence de réponse était une forme de réponse...

"Qui ne dit mot etc."... Tsss... Il faut toujours se méfier des vieux proverbes éculés...

C'est pourquoi j'accorde à François Delpla, sur ce point, une totale confiance.

Tu as bien raison, continue.

Mais si vraiment vous y tenez tous les deux, qu'il scanne cet article et le publie en ligne - encore doit-il avoir l'autorisation du Dauphiné libéré, et je crois savoir que certains organes de presse sont pointilleux au sujet de droits de reproduction.

Je prend donc ce risque incensé...Soyons fou !

Bon appétit !

JRG

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes