Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Siefried et le Berrichon - Léon Gaultier
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Marion (Paul) - France
-

(1899-1954). Militant communiste depuis 1921, Paul Marion accède en 1926 au comité central du Parti communiste. Chargé des services de propagande, il résida à Moscou de 1927 à 1929. Après avoir rompu avec le PC en 1929, il devint, en 1933, néo-socialiste, porte-parole du Parti Populaire Français de Doriot. Il en démissionne en 1939. Le 24 février 1941, il est nommé secrétaire général adjoint à la vice-présidence du Conseil chargé de l'Information. Quelques mois plus tard, le 11 août 1941, il reçoit le poste de secrétaire général à l'Information et à la Propagande du régime de Pétain. Puis successivement secrétaire d'Etat à l'Information (18 avril 1942), et secrétaire d'Etat auprès du chef du gouvernement (6 janvier 1944).
Condamné aux travaux forcés à perpétuité en décembre 1948, il bénéficiera d'une grâce médicale peu avant sa mort.

Dans ce texte :

Paul Marion de Laurent Laloup le jeudi 30 novembre 2006 à 20h54

Je reproduit ici un extrait du livre de Gaulthier. Chacun l'appréciera en fonction de ses connaissances de Vichy et de ses centres d'intérêt. Pour ma part, modestement, outre un témoignage épouvantable de l'antisémitisme du pouvoir, je vois là une démonstration qu'il y avait déjà, en 1941, des ultras dans le gouvernement de Pétain. (Alors que trop souvent, on veut faire passer ce régime, pour celui de petits pères tranquilles....)

"Marion parle à Valence. Il revient de nouveau sur les mesures décidées le 3 octobre 1940 interdisant aux Juifs l'accès à toutes les fonctions publiques, et reprises le 11 août 1941 par la loi complémentaire qui règle par la même occasion l'appartenance à la franc-maçonnerie

Mais un interpelleur s'est levé. Dans cette salle partisane, sa fougue a quelque chose de courageux et d'un peu désespéré.
« L'heure n'est-elle pas à d'autres problèmes que l'élimination des Juifs, même si ceux-ci sont néfastes, comme vous le dîtes, ce qui resterait à démontrer ?
-Les autres problèmes, rétorque Marion, c'est de savoir si on va crever ou vivre ! Vivre, c'est régénérer ce pays et ne pas l'accrocher à des intérêt non français !
-Parce que, selon vous, les intérêts français sont ceux qui s'identifient à la victoire allemande ?
-M. rené Cassin ou M. Bernard Lecache vous auraient-ils délégué pour présenter leur défense ?
-Je ne suis l'interprète de personne. Je ne fais de commissions que personnelles. Mais je trouve inélégant d'attaquer ceux qui sont pourchassés par l'ennemi.
-L'élégance, reprend Marion, c'est sans doute de mettre quatre millions de prisonniers français en Allemagne, l'élégance c'est d'avoir déclarer cette guerre pour se retrouver en six semaines au Pyrénées, l'élégance, c'est de rendre aux Juifs les grandes administrations, les banques, les théâtres, le cinéma et tous les organismes de premier plan, plus la présidence du Conseil à Blum, les ministères à Zyromski et à Mendes-France, la presse et la radio à Lazareff! Alors je ne veux pas être élégant, pas avant qu'il aient eu l'élégance de disparaître ! »"


Paul Marion est ......dans le glossaire


Cordialement
Laurent

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes