Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Modérateur du livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Freebelgians - Prosper Vandenbroucke
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis n'a rien trouvé dans :

Mendès France et Gutt : les occasions manquées pour l'Europe. de Francis Deleu le vendredi 29 avril 2005 à 20h58

Bonsoir,

Nous avons déjà parlé du "miracle belge" grâce aux mesures de redressement économique prises par Paul Gutt. Mendès France n'eut pas cette chance, contrecarré à la fois par la droite et la gauche qui préférèrent céder à la facilité.

Extrait "Choisir" de Pierre Mendès France:

*** Il faut que je vous raconte une histoire assez extraordinaire. A Alger, au début de 1944, je m'occupais beaucoup des problèmes qui se poseraient à la France après la libération et dont, je dois le dire, peu de gens se souciaient. Ce n'était pas le cas des Belges et des Hollandais. Ils commençaient à ébaucher le futur Benelux et cherchaient des solu­tions pour l'après-guerre. Ils étaient venus en Tuni­sie, en Corse, pour analyser nos initiatives, voir comment s'était opéré l'échange des monnaies, des billets, etc. Nous avons eu, avec eux, des conver­sations précises sur ce qu'il faudrait entreprendre bientôt dans nos pays. Nos économies étaient rui­nées par les bombardements, la sous-production; les spoliations; le ravitaillement alimentaire; il faudrait travailler dur, prendre des mesures péni­bles. Ces mesures seraient peut-être mieux acceptées, si les nouveaux gouvernements arrêtaient leurs déci­sions ensemble, lorsqu'il s'agirait d'impôts, d'échan­ges de billets, de rationnement, de priorités pour la reconstruction de nos économies, etc. J'ai beau­coup réfléchi alors avec eux, et, par la suite, j'en ai souvent reparlé avec Camille Gutt. ***

Les pages suivantes mériteraient de s'y attarder tant elles sont prophétiques et .... d'une brûlante actualité en France. Peut-être aurons-nous l'occasion d'en reparler après le 29 mai prochain.
En attendant un autre extrait préfigurant l'Europe en devenir:

*** Il y avait, autrefois, une voie ferrée française le long de la frontière belge et une voie ferrée belge le long de la frontière française; elles s'arrachaient la clien­tèle en pratiquant des tarifs de dumping; pouvait-­on envisager l'aménagement d'une seule voie ferrée mais qui appartiendrait indivisément aux deux pays, etc.? Nous découvrions, à tâtons, une sorte de planification européenne, au profit de tous les peu­ples concernés, avec des secteurs gérés en commun pour les besoins communs. Si on avait adopté cette démarche, l'Europe aurait progressé beaucoup plus vite et il n'y aurait pas eu, à gauche, cette méfiance encore vive aujourd'hui et que renforce l'existence d'un puissant réseau d'accords patronaux inter­nationaux.
En tout cas, cela entraînait l'hypothèse d'une auto­rité centrale avec des attributions et des pouvoirs convenus. Les perspectives devenaient politiques, inévitablement. (...) ***


A méditer!
Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.07 s  3 requêtes