Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Modérateur du livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Freebelgians - Prosper Vandenbroucke
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Afrique Orientale Italienne - AOI - Italie
-

Après l'invasion et la conquête de l'Ethiopie en 1935, l'Italie fasciste de Mussolini annexe l'Ethiopie à l'Erythrée et à la Somalie italienne pour former une colonie unique: l'AOI.


Force Publique - FP - Belgique
-

"Force Publique congolaise" serait plus approprié. Dès le début de la colonisation du Congo belge, cet immense territoire fut doté d'une armée régulière composée essentiellement d'indigènes encadrés par des officiers belges. La FP avait comme mission la protection des frontières mais aussi le maintien de l'ordre.
Pendant le Première Guerre, la FP s'illustra déjà au Cameroun, en Rhodésie du Nord et en Afrique Orientale allemande. Pendant le Seconde Guerre mondiale, elle se distingua lors de la reconquête de l'Ethiopie annexée par l'Italie fasciste. Par la suite, elle fera campagne aux côtés des Britanniques en Egypte, en Palestine, en Birmanie...
On dira de la FP qu'elle fut la seule armée à ne jamais avoir connu la défaite. Un seul point noir: en 1960, au lendemain de l'indépendance du Congo, un officier obtus proclama que l'indépendance ne concernait pas les soldats de la FP. Et ce fut la mutinerie du camp militaire de Thijsville et le début des troubles qui endeuillèrent la jeune république.


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


BCS - Belgian Contingent in Sudan - Belgique
-

Formés d'unités de la Force publique Congolaise, les BCS se sont particulièrement distingués, en 1940-1941, lors de la reconquête de l'Ethiopie annexée par Mussolini à l'Afrique Orientale italienne.

Dans ce texte :

A chi la vittoria ? A noi ! (3) de Francis Deleu le jeudi 23 décembre 2004 à 18h38

Bonsoir,

Comme promis, nous arrivons à la longue épopée de la Force Publique congolaise en AOI (Afrique Orientale Italienne).
En septembre 1940, les Britanniques préparent une grande offensive pour bouter les Italiens hors d'Afrique du Nord-Est. La Sudan Defense Force attaquerait par le Nord; les troupes du Kenya attaquerait par la Somalie italienne et remonterait vers Modigascio et Berbera; les Belges venant du Sud neutraliseraient les points de résistance italiens le long de la frontière Soudano-Ethiopienne pour ensuite s'avancer sur l'axe Gambela-Addis-Abeba.

Deux BCS (Belgian Force in Sudan) sont formées. La BSC 1 franchit la frontière Soudano-Congolaise le 1 février 1941 et établit les lignes de communication, les dépôts logistiques ainsi que les installations médicales qui serviront pendant toute la campagne d'Abyssinie. La BSC 2, après avoir effectué le long trajet entre le Congo et Juba (Soudan) a pour mission de s'emparer de Gambela, poste avancé des Italiens. Ce sera un effroyable périple de 2.300 kilomètres par des pistes défoncées, franchissement de rivières, sans points d'eau, etc.... ponctué de combats acharnés. Gambela tombe aux mains des Belges le 23 mars. La BSC 2 est à ce point décimée qu'une troisième BSC est formée à la hâte. Cette BSC 3 est indispensable car les Italiens ne s'avouent pas vaincus. Gambela-l'enfer diront les vétérans.

C'est dans ce coin délétère
Que Mars a conduit nos pas
Nos augures militaires
Passent, mais ne restent pas
Nul de nous n'est défaitiste,
La gloire vient comme un kyste,
Mais ce qui surtout attriste
Notre vie de soldats,
C'est que cette terre funeste,
Nid de fièvres et de peste,
Manque de tout... et même du reste.
Voilà Gambela.

(extrait de la Chanson de Gambela)

Notons que les renforts en armes, en carburant mais surtout en ravitaillement promis par les Britanniques n'arrivent pas. L'offensive de Rommel sur Tobrouk a reçu la priorité. Les convois en route pour Gambela ont reçu ordre de faire demi-tour et de remonter vers le Nord. Bien seul les Belges! Comme chacun sait ou devrait savoir, ils sont débrouillards. Avec des moyens de fortune, ils se sont fabriqués un petite flottille d'embarcation à faible tirant d'eau. C'est grâce à ces transports improvisés que l'acheminement des vivres et renforts rendra possible la victoire ultérieure.

Patience! La victoire ultérieure sera la prochaine et dernière étape de notre petite histoire.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.06 s  3 requêtes