Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histoire élémentaire de Vichy - Amiral Auphan
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Auphan (Amiral) - France
-

(1894-1982) L'amiral Auphan est nommé secrétaire d'Etat à la Marine le 18 avril 1942. II démissionnera le 17 novembre 1942. II avait été membre des cabinets militaires de Georges Leygues et de François Piétri, commandant de la "Jeanne-d'Arc" en 1936, sous-chef d'état-major de la Marine en 1939, directeur de la Marine marchande en juillet 1940, chef d'état-major général des forces navales en 1941. En août 1944, à Paris, il tentera de transmettre les pouvoirs de Pétain à de Gaulle. Condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité en 1946, il comparaîtra en juillet 1955 devant la Haute Cour qui prononcera une peine dont il sera immédiatement relevé. Ardent défenseur de la mémoire du maréchal, l'amiral Auphan est l'auteur de nombreux ouvrages sur Vichy, notamment d'une "Histoire élémentaire de Vichy"


Collaboration - Vichy
-

Mémento des principaux mouvements politiques collaborationnistes sous Vichy.

- PPF : Parti Populaire Français (Jacques Doriot) - organe de presse: "Le Cri du Peuple de Paris"

- MSR : Mouvement Social Révolutionnaire (Eugène Deloncle)

- CSAR : Comité Secret d'Action Révolutionnaire - appelé par dérision "La Cagoule". - organe de presse: "La Vie nationale".

- RNP : Rassemblement National Populaire (Marcel Déat) - organe de presse: "L'Oeuvre".

- La Parti franciste (Marcel Bucard) - organe de presse: "Le Francisme".

- PFNC : Parti Français National Collectiviste (Pierre Clementi) - organe de presse: "Le Pays Libre".

- La Ligue française (Pierre Constantini) - organe de presse: "L'Appel".

- Le Front franc (Jean Boissel) - organe de presse: "Le Réveil du Peuple".

- Le Feu (Maurice Delaunnay) - organe de presse: "La Tempête".

- Le Groupe Collaboration (Alphonse de Châteaubriant) - organe de presse: "La Gerbe".


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)

Dans ce texte :

Le Concile "Vatican II" était en germe dans la Résistance révolutionnaire ! de Francis Deleu le samedi 30 octobre 2004 à 12h12

Bonjour,

Le titre de la présente contribution serait-il provocateur? Même pas ! C'est l'amiral Auphan qui le dit ! Auphan consacre un chapitre à ce qu'il appelle la Résistance révolutionnaire c'est-à-dire le terrorisme pratiqué par les mouvements gangrenés par les communistes. Ainsi cette phrase à propos du Concile "Vatican II" :

*** Bien des positions qui devaient être prises par certains théologiens au deuxième Concile du Vatican et engendrer "l'esprit postconciliaire" tant blâmé par le pape sont en germe dans la Résistance. *** (p. 227)

On comprend mieux pourquoi l'amiral Auphan fut l'un des prédicateurs... euh... l'un des maîtres de conférence préféré de Mgr Lefebvre et de ses ouailles.

Passons sur le fatras d'accusations haineuses - et rarement fondées - proférées à l'encontre du terrorisme de la "résistance révolutionnaire". Attardons-nous au rôle que fait tenir Auphan aux catholiques qui ont soutenu la Résistance.

*** En France même, ce sont certains catholiques qui ont donné à la Résistance révolutionnaire la précieuse couverture morale qui leur a permis de circonvenir nombre de bons Français et de s'infiltrer partout.
L'épiscopat français eut beau recommander aux fidèles, de la manière la moins équivoque et la plus pressante, une collaboration loyale avec le pouvoir établi, c'est à ses adversaires révolutionnaires qu'un certain nombre de catholiques et de prêtres apportèrent délibérément leur concours.
Un signe aurait dû pourtant les mettre en garde: il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais d'aumônerie des maquis organisée ou reconnue par l'épiscopat. L'Eglise ne voulait pas - ou pas encore - reconnaître le terrorisme et la guérilla comme des formes licites de guerre. (...) ***
(pp. 226/227)

La mitre, la crosse et le képi vichyste, même combat ! Heureusement (malheureusement pour Auphan) il y eut de nombreuses exceptions. Michèle Cointet "L'Eglise sous Vichy" ne dit rien d'autre mais dans un autre sens et tout à l'honneur de quelques pasteurs de l'Eglise. Auphan poursuit :

*** Quand on a la patience de relever un à un, dans les publications d'alors, les noms des personnalités ou des groupements catholiques qui ont prêté la main à la Résistance révolutionnaire et couvert ainsi plus ou moins ses procédés, on y trouve tout ce qui, après la Libération, devait, dans le même esprit de fronde et sous un prétexte social et pastoral, renoncer à toute opposition au communisme et introduire la dialectique dans l'Eglise. *** (p. 227)

Tout commentaire est superflu ! Ite missa est !
Quoique! Qu'entend Auphan par "dialectique"? La dialectique comme l'ensemble des moyens pour raisonner, argumenter...? La dialectique de Hegel ?... la dialectique marxiste probablement?

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.06 s  3 requêtes