Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le Glossaire de Francis,
Jacques, Prosper, René et tous les autres ...

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z les nouveautés

 

AM
à AR

 

Astuce !

En cliquant sur une vous lancez une recherche de ce terme dans les contributions et sujets du forum


AM - Action Militaire Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

AMC - Automitrailleuse de combat - Véhicules Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

AMD - Automitrailleuse de découverte - Véhicules Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

AMGOT - Allied Military Government of Occupied Territories Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Gouvernement militaire allié des territoires occupés
En attendant la mise en place d'un gouvernement national démocratiquement élu, les Américains avait élaboré un plan qui visait à imposer dans les pays libérés un gouvernement militaire de transition.


Amiral Auphan - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1894-1982) L'amiral Auphan est nommé secrétaire d'Etat à la Marine le 18 avril 1942. II démissionnera le 17 novembre 1942. II avait été membre des cabinets militaires de Georges Leygues et de François Piétri, commandant de la "Jeanne-d'Arc" en 1936, sous-chef d'état-major de la Marine en 1939, directeur de la Marine marchande en juillet 1940, chef d'état-major général des forces navales en 1941. En août 1944, à Paris, il tentera de transmettre les pouvoirs de Pétain à de Gaulle. Condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité en 1946, il comparaîtra en juillet 1955 devant la Haute Cour qui prononcera une peine dont il sera immédiatement relevé. Ardent défenseur de la mémoire du maréchal, l'amiral Auphan est l'auteur de nombreux ouvrages sur Vichy, notamment d'une "Histoire élémentaire de Vichy"


Amiral Canaris - Allemagne nazie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1887-1945) Brillant officier de marine pendant la Première guerre mondiale, l'amiral Wilhem Canaris est nommé chef de l'Abwehr, en 1935, en même temps que contre-amiral. Canaris adopte dès 1940 une attitude hostile à l'égard d'Hitler et du nazisme. Fut-il un véritable espion ou un allié secret? Sans pouvoir le préciser avec certitude, on peut toutefois affirmer qu'il joua un rôle politique important pendant la guerre, grâce à ses multiples contacts secrets avec l'étranger. Après l'attentat manqué contre Hitler en juillet 44, il sera arrêté comme comploteur et pendu en avril 1945, peu avant la fin de la guerre.


Amiral Cunningham - Grande-Bretagne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1883-1963) Andrew Browne Cunningham, entré très jeune dans la marine (en 1898), y gravit tous les échelons. En 1939, il se retrouve à la tête des forces navales britanniques dans le bassin méditerranéen. De sentiments francophiles et désapprouvant les procédés de l'Amirauté britannique, il parvient à éviter de justesse, à Alexandrie, le répétition du drame sanglant qui se joua à Mers el-Kébir. En 1942, il commande les forces navales assurant le débarquement allié en Afrique du Nord. Après avoir obtenu la capitulation de la flotte italienne en 1943, l'amiral retourne à Londres où il occupera le poste de Premier lord de l'Amirauté (ministre de la Marine), fonction qu'il exercera jusqu'en 1946.


Amiral Godfroy - France 1940 Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1885- ? ) René Godfroy est promu contre-amiral à la veille de la Seconde guerre mondiale. Au début des hostilités, il est à la tête de la Force X concentrée dans le port d'Alexandrie (Egypte). Le 3 juillet 1940, il reçoit le même ultimatum que celui adressé à l'amiral Gensoul commandant la flotte de Mers el-Kébir. Fort heureusement le désastre de Mers el-Kébir est évité grâce à l'accord conclu entre l'amiral Cunningham, commandant de la flotte britannique en Méditerranée, et l'amiral Godfroy, au prix du désarmement des bâtiments français.
En novembre 1942, lors du débarquement américain en AFN, Godfroy tardera longtemps à se joindre à la cause alliée. En 1943, Godfroy rallie Dakar où il est mis à la retraite d'office.


Amiral Platon - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1886-1944) Secrétaire d'Etat auprès du chef du gouvernement du 23 avril 1942 au 26 mars 1943. L'amiral Platon sera envoyé en mission le 15 novembre 1942 en Tunisie et réussira à maintenir l'amiral Estéva dans l'obéissance à Vichy. En 1943, il quittera le gouvernement de Vichy et se rapprochera des collaborationnistes parisiens. Dans l'été 1944, il sera capturé par des maquisards et exécuté.


Amis du Grand Reich allemand - AGRA - Belgique Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Groupe collaborationniste belge


AMR - Automitrailleuse de Reconnaissance - Véhicules Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

Amt - Allemagne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Terme allemand désignant une subdivision administrative (division, office, bureau, service..) dans une organisation.
Ämter au pluriel.


AMX - Atelier d'Issy-les-Moulineaux - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

L'abréviation AMX dans AMX 13, AMX 30, etc, signifie Ateliers d'Issy les Moulineaux (Et non automitrailleuse comme c'est le cas, par exemple dans AML 90: automitrailleuse légère à canon de 90 mm ), le nombre qui suit étant le tonnage du " bouzin " au lancement de l'étude.
(Merci à Pierre Mercadal)


AN - Archives nationales - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

An Nam - Indochine Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

ou "le Sud pacifié" nom que les Chinois avaient donnés au Viet-Nam. Dès leur indépendance, les rois vietnamiens ont supprimé cette appellation pour la remplacer par Dai co viet au Xe siècle, ou simplement par Dai viet au XIe siècle sous les Lý. (LB)


André Dewavrin - France libre Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Sous le pseudonyme de "Passy" ou "colonel Passy", André Dewavrin, dès le début de la guerre, met sur pied le SR (Service de Renseignements) de Forces Françaises Libres. Le SR deviendra rapidement le BCRAM (Bureau Central de Renseignements et d'Action Militaire) puis le BCRA (Bureau Central d'Action Militaire). En juin 1943, le colonel Passy prend la direction technique de la DGSS (Direction Générale des Services Spéciaux), résultat de la fusion du BCRA avec les Services Spéciaux du général Giraud. En février 1944, le colonel Passy rejoint le général Koenig et devient son chef d'Etat-major.
Compagnon de la Libération - Biographie


André Lepercq - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1889-1944) Mieux connu sous le prénom "André", Aimé Lepercq, polytechnicien, sera chargé, avant la Seconde Guerre mondiale, de la réorganisation en Tchécoslovaquie des usines Skoda. Révoqué par Vichy, il s'engage dans le réseau de résitance OCM (Organisation civile et militaire). Arrêté en mars 1944, il sera libéré en août par l'insurrection parisienne. Commandant de FFI, il organise le 20 août la défense de l'Hôtel de Ville.
Nommé ministre des Finances dans le premier gouvernement du général de Gaulle, il lancera l'emprunt de la Libération. Il meurt peu après dans un accident de voiture.

Compagnon de la Libération :


André Malraux - Ecrivain Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1901-1976) Etudiant à l'Ecole de langues orientales, Malraux se passionne pour la littérature et l'archéologie. Son départ pour l'Extrême-Orient, en 1923, marque le début de ses engagements: expéditions archéologiques mais aussi luttes révolutionnaires, engagement politique en Indochine et en Chine. De retour en Europe, en 1927, Malraux publie "Les Conquérants", récit de la grève générale de Canton. "La Condition humaine" (prix Goncourt 1933) relate le soulèvement communiste de Chang-Hai en 1929. En 1936, l'écrivain s'engage dans les Brigades internationales qui inspireront son livre "L'Espoir" qui évoque différents épisodes de la guerre d'Espagne.
Fait prisonnier en 1940, Malraux s'évade et rejoint la Résistance où, sous le pseudonyme de Colonel Berger, il dirige les maquis de Corrèze et les organise en "Brigade Alsace-Lorraine".
A la Libération, il sera nommé ministre de l'Information jusqu'au départ du général de Gaulle. Déçu par la politique, il y reviendra en 1958. Chantre du gaullisme, secrétaire général du RPF, ministre d'Etat chargé des Affaires culturelles après le retour du général de Gaulle, Malraux renoncera définitivement à toute activité politique après le départ du général de Gaulle en 1969.

Compagnon de la Libération - Biographie :


Anschluss - Allemagne nazie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

"Rattachement". Dans la terminologie de l'Allemagne nazie, l'Anschluss signifie le rattachement de l'Autriche à l'Allemagne en mars 1938.


Anti-Aircraft - AA Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Artillerie anti-aérienne pour les Anglo-Saxons. Les Francophones diront DCA (Défense Contre Avions).


Anton - Allemagne nazie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Nom de code de l'occupation de la zone libre effectuée par la Wehrmacht le 11 novembre 1942 en réaction au débarquement allié en AFN et de l'armistice signé par Darlan à Alger, le 10 novembre, avec les Américains.


Anvil Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

"Anvil" (enclume): nom de code donné initialement à l'opération de débarquement en Provence.
Voir "Dragoon" , nom de code définitif


ANZAC - Australian and New Zealand Army Corps Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Corps d'armée formé de troupes australiennes et néo-zélandaises


AOF - Afrique Occidentale Française Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Territoire de l'Empire français.


AOI - Afrique Orientale Italienne - Italie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Après l'invasion et la conquête de l'Ethiopie en 1935, l'Italie fasciste de Mussolini annexe l'Ethiopie à l'Erythrée et à la Somalie italienne pour former une colonie unique: l'AOI.


AP - Avant-poste - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

Arbeitsersiehungslager - AEL - Allemagne nazie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Camps de rééducation au travail.
Ces camps étaient destinés aux travailleurs allemands ainsi que ceux des pays annexés ou occupés, condamnés à des peines de courtes ou moyennes durées.


Archives du ministère des Affaires Etrangères - AEF - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

Archives du ministère des Affaires étrangères - MAE - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Abréviation bien souvent utilisée par les historiens, en note de bas de page, en mention de leur source.


Archives nationales - AN - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

Armata Italiana in Russia - ARMIR - Italie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

L'ARMIR ou 8ème Armée succédera durant l'été 1942 au CSIR (Corpo di Spedizione Italiano in Russia) ou le corps expétionnaire italien en Russie.


Armée Secrète - AS Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

En Belgique: nom définitif donné le 1 juin 1944 à la Résistance belge après la fusion de plusieurs groupements de résistance.

-

En France. Sous le commandement du général Charles Delestraint, l'AS tente de coordonner les différents mouvements de résistance. L'AS trouvera se place dans la Résistance avec le développement des maquis qui offrent aux militaires la possibilité d'encadrer des "troupes".


Armee-Korps - Allemagne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Corps d'armée.


Armee-Korps (mot.) - Allemagne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Corps d'armée motorisé.


Armeekorps - AK - Allemagne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Corps d'armée


Armia Krajowa - AK - Pologne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

L'Armia Krajowa - Armée de l'intérieur - fut le principal mouvement de résistance polonais sous l'occupation allemande. L'AK se distinguera particulièrement en lançant l'insurrection de Varsovie, en août 1944, son action la plus connue.
- Sur Wikipedia, l'historique de l'AK :
- Infos supplémentaires :


ARMIR - Armata Italiana in Russia - Italie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

L'ARMIR ou 8ème Armée succédera durant l'été 1942 au CSIR (Corpo di Spedizione Italiano in Russia) ou le corps expétionnaire italien en Russie.


ARQ - Arquebuse - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Désignait le colonel Passy.


Arquebuse - ARQ - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Désignait le colonel Passy.


Artillerie divisionnaire - AD - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

Artillerie lourde de corps d'armée - ALCA - France 1940 Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

Aryanisation - Vichy Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Le terme, un néologisme importé d'Allemagne nazie, sera adopté par Vichy pour désigner la liquidation ou le transfert des entreprises juives à des "aryens". On parlera plus volontiers d'aryanisation économique en vue d'éliminer toute influence juive dans l'économie nationale.


Aryen - Allemagne nazie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

A l'origine les Aryens désignaient un peuple de l'antiquité qui envahit le Nord de l'Inde vers 1500 avant J.-C. Le terme fut repris par les doctrinaires racistes, sans le moindre fondement scientifique, pour désigner les peuples du Nord de l'Europe représentant l'élément pur et supérieur de la race blanche.

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z les nouveautés

 

Ou venez discuter d'une définition dans "A livre ouvert ..."

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

index.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  6 requêtes