Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Darlan Laborde

L'inimitié de deux amiraux

Jacques Raphaël-Leygues et François Flohic

Le 27 novembre 1942, la flotte française se sabordait à Toulon pour éviter de tomber entre les mains des troupes allemandes qui avaient envahi l'arsenal. Son commandant, l'amiral de Laborde, n'avait pas hésité à donner l'ordre fatal, refusant de déférer au message de son ancien chef l'amiral Darlan, qui d'Alger "l'invitait" à rallier l'Afrique du Nord pour reprendre le combat aux côtés des Alliés.
Devant cette occasion manquée, on a parlé de "l'anglophobie" de Laborde. Mais il existait aussi une sourde rivalité entre les deux amiraux, dont J. Raphaël-Leygues et F. Flohic nous font suivre les sombres méandres, depuis l'Ecole Navale jusqu'à la consommation du drame.
Ils révèlent en outre l'incroyable projet de Laborde qui, après avoir quitté le service actif de la Marine, comptait recruter une "Légion du désert" sous les ordres de Rommel en vue de reconquérir le Tchad et de précipiter la France aux côtés de l'Allemagne.
C'est encore un portrait inédit de Darlan que nous brossent les auteurs.
Engagé à dix-neuf ans dans les FNFL, François Flohic terminera sa brillante carrière comme vice-amiral après avoir eu l'honneur d'être le dernier aide de camp du président de la République, le général de Gaulle, qu'il avait si loyalement servi.
Le commissaire général Raphaël-Leygues, petit-fils du grand ministre de la Marine, a lui aussi refusé la défaite de 1940, rallié la France Combattante et participé aux combats sur mer.
Leur témoignage est capital.


Si la partie concernant Darlan ne m'a rien appris, en revanche le cas de Laborde est fort intéressant. Un officier certes compétent et patriote, mais manquant singulièrent d'ouverture d'esprit. Son anglophobie et sa rivalité avec Darlan sont en grande partie la cause du funeste sabordage de Toulon.
De nombreuses annexes complètent cet ouvrage.

 

Editeur : Editions de la Cité
Date edition : 1990
ISBN ou ref : 2-85186-051-8
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Igor Geiller le vendredi 23 décembre 2005 à 11h59

Dernière contribution le mercredi 28 décembre 2005 à 10h05

lue 3013 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Darlan Laborde et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes