Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

De Gaulle les gaullistes et l'Indochine

Frederic Turpin

En 1939, les differents peuples colonises de l'empire furent appeles au secours par la metropole. Ils attendirent en retour sollicitude et comprehension surtout a la suite du discours de Brazzaville de janvier 1944 par le general de Gaulle. Celui-ci n'eut a la fin des hostilites, et pour l'Indochine en particulier, que "le verbe haut et les idees courtes", n'ayant semble t'il voulu ni prendre trop de temps ni suivre des avis reconnus et eclaires pour regler ce delicat probleme, celui de l'avenir de la peninsule...
 
Pour attenuer quelque peu ses propos Frederic Turpin degage trois grandes idees:
Pour de Gaulle, la grandeur de la France ("la notion de puissance nationale") passait par la sauvegarde de la totalite de ses colonies. Toutes reformes ne pouvant etre menes que par lui et ses collaborateurs; la declaration du 24 mars 1945 servant de base pour un futur statut de l'Indochine.
Puis se fut son depart du pouvoir, le 20 janvier 1946, et plus encore celui de l'amiral d'Argenlieu d'Indochine en mars 1947 avec les obstructions-denigrements systematiques sur la IV° republique. L'objectif pour "l'lndochine apparut ainsi tour a tour comme un moyen de s'en prendre, a bon compte, au regime en place, ou bien comme un sujet de vives preoccupations quant au rang de la France et a sa politique de defense".
pour l'auteur "les pages qui suivent s'engagent a un reexamen des conceptions, tant du chef de la France libre, du president du GPRF, du chef du RPF que du "retraite de Colombey" concernant l'evolution des rapports entre la France et la peninsule Indochinoise. Une telle etude ne peut, en aucun cas, etre dissociee du cadre general de la pensee gaullienne en matiere de puissance francaise. en outre, cette recherche ne se limite pas seulement aux rapports entre Charles de Gaulle et l'Indochine. Elle inclut egalement les gaullistes"...d'opposition...
Enfin a partir de 1953, et le retrait de la vie politique du general de Gaulle, une vue beaucoup plus realiste se fait jour des conceptions gaulliennes aux nouvelles donnes...L'indochine est un fardeau, la grandeur et l'independance de la France oblige desorme la recherche de compromis soit aupres du vietminh soit avec les russos-chinois. Mais n'etait-il deja pas trop tard ?
 
Ainsi pourrions nous imaginer se "sentiment de tristesse melee d'amertume" au travers le regard de deux personnages emblematiques de l'Indochine Francaise: "celui de monseigneur Pigneaux de Behaine qui avait compris les vietnamiens mais n'a pu les aider, celui du general de Gaulle qui pouvait les aider mais ne les a pas compris" ( Pierre Quatrepoint, l'Aveuglement)
 
bonne lecture

 

Editeur : les indes savantes
Date edition : 2005
ISBN ou ref : 2-84654-099-3
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1939 à 1970
Région concernée : Ouest Europe et Asie/Pacifique

Proposé par Laurent Boussaton le lundi 10 octobre 2005 à 00h27

Dernière contribution le lundi 11 juin 2007 à 10h15

lue 4547 fois décrypter

 

Suivre le débat sur De Gaulle les gaullistes et l'Indochine et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes