Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

RESISTER

Histoire secrète des années d'Occupation

Jacques BAUMEL

Bonsoir - bonjour,

Difficile de définir le genre du livre de Jacques Baumel... Mémoires, témoignage, essai, récit...? J'ai opté pour le "récit" qui me semblait le plus proche du projet littéraire de celui auquel Frenay avait confié un rôle de contrôleur politique et de secrétaire du mouvement "Combat", même si son auteur parle de Mémoires dans l'avant-propos.
Etudiant en médecine et externe des hôpitaux lors de la déclaration de guerre, il est mobilisé comme médecin lieutenant auxiliaire et échoue à Toulon au moment de la signature de l'armistice. Il refuse dès l'automne 40 l'état d'esprit lié à la terrible défaite et entre en contact avec Henri Frenay qui cherche à regrouper des premiers résistants. Esprit vif et doté d'une vista politique, il comprend vite l'un des ressorts de Vichy :"Ce que je voyais des milieux militaires était une caricature de cette ambiguïté qui favoriserait le Pétain des deux premières années. Battus, humiliés, désireux de prendre leur revanche sur l'ennemi, ces soldats de tous grades qui, logiquement, auraient dû détester toute idée de capitulation ou de collaboration, se trouvèrent, pour beaucoup d'entre eux amenés "naturellement" à soutenir les efforts du Maréchal qui lançait son programme de Révolution nationale contre les responsables de la défaite, ces milieux décadents de la IIIe République. Tout cela allait certes dans le sens de leur culture habituelle et de leur formation, mais également de leur isolement au sein de la société : le personnel de la IIIe République aura beaucoup oeuvré dans ce sens, et l'armée avait depuis longtemps pris ses distances avec le monde civil et politique.(...) Alors que de leur point de vue, ils avaient été "volés" de leur victoire de 1918 et renvoyés dans leurs ghettos, c'est "paradoxalement" une défaite qui les propulsait, par la grâce de Pétain, au coeur de l'Etat." (P.44)
Plongeant très tôt dans la clandestinité, il participe à toutes les étapes de la création de ce qui deviendra l'un des plus influents mouvements de la zone sud puis de tout le pays occupé. Nommé secrétaire des Mouvements Unis de Résistance (MUR), il assiste aux violents conflits d'intérêt qui agitent les chefs de l'intérieur entre eux mais aussi avec le représentant de De Gaulle, Jean Moulin. Il est à Lyon lors de l'affaire de Caluire et en donne sa lecture qui ne remet pas en question les acquis de ces dernières années.
Il écrit à la page 349 : "S'il est une certitude dans cette longue histoire, qui n'est qu'une histoire, un conte affreusement cruel et pénible à écrire, c'est que René Hardy aura protégé ses amis de Combat."
Le livre sincère d'un résistant qui aura voulu rester fidèle à ses premiers engagements.

Amicalement,

René Claude

 

Chez Alapage

 

Editeur : Albin Michel
Date edition : 1999
ISBN ou ref : 2-226-10866-1
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par René CLAUDE le jeudi 19 décembre 2002 à 00h11

Dernière contribution le mercredi 07 janvier 2004 à 17h59

lue 4077 fois décrypter

 

Suivre le débat sur RESISTER et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes