Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Carnets de guerre

De Moscou à Berlin, 1941-1945

Vassili Grossman

Ces textes choisis et commentés avec soin et pertinence historienne par Antony Beevor et Luba Vinogradova ont été sélectionnés dans les carnets du front et les articles pour Krasnaïa Zvezda (L'Etoile rouge) de Vassili Grossman. Ils démontrent une fois encore le talent étincelant de l'auteur du roman-fleuve Vie et destin, une œuvre immense, inépuisable et bouleversante dont on dit qu'elle égale Guerre et Paix et dont on trouve les racines dans ces articles et ces pages de Journal qui mettent leur auteur au premier rang de la littérature mondiale.
Suspecté par Staline d'"internationalisme" et de "scepticisme", Vassili Grossman dut son salut à la popularité considérable que lui valurent ses articles et ses reportages composés à partir d'une authentique expérience du front où il passa près de 1000 jours, de la bataille devant Moscou à la chute de Berlin en passant par le siège de Stalingrad. En première ligne, à l'arrière, dans les hôpitaux, les bureaux, les trains et les états-majors, mais aussi chez les ouvriers et les paysans déplacés, ses papiers étaient lus, commentés et approuvés grâce à la proximité humaine et humaniste qui s'en dégage, loin des papiers serviles d'écrivains et de journalistes en cour qui flattaient un dictateur qui, comme tous les dictateurs, craignait le talent de l'un des meilleurs écrivains soviétiques et russes.
Je finis cette courte présentation avec une remarque plus personnelle : j'ai offert ce livre à des gens qui n'ouvrent jamais de livres de guerre; ils n'ont pas pu le lâcher et m'en ont tous parlé avec un enthousiasme pour le ton et un respect pour le courage de Vassili Grossman, cet humaniste lucide chez les soviets dont la terrible guerre à l'Est révéla le talent de narrateur - j'allais écrire de compositeur tant les mouvements de ses textes sont proches de ceux d'une symphonie - d'une portée réellement universelle.

RC

********************
La présentation de Christan Favre

Difficile d'en parler c'est tellement fort sur tous les points de vue. Juste ceci: Juif Ukrainien, Grossman perdit sa mère lors des massacres en Ukraine.

La « Grande Guerre patriotique » -celle qui débuta en URSS en 1941 par une déroute et se termina, quatre ans plus tard, au prix de sacrifices inouïs, le drapeau rouge flottant sur le toit du Reichstag -, Vassili Grossman l'a vue de près. Correspondant de guerre pour Krasnaïa Zvezda (L'Étoile rouge), le quotidien officiel de l'Armée rouge, il a été sur tous les fronts : la défense de Moscou, Stalingrad, bien sûr -expérience qui lui inspira son inoubliable roman Vie et destin-, la libération des camps de la mort en Pologne, l'entrée dans Varsovie, la chute de Berlin.
II a couché sur le papier ce qu'il appelle « la vérité impitoyable de la guerre ». Ses carnets, par leur liberté de ton, différaient sensiblement de ses dépêches publiées dans L'Étoile rouge. Aujourd'hui, l'historien Antony Beevor nous en propose des morceaux choisis, reliés entre eux par des indications précieuses sur le déroulement de la guerre, le contexte politique et le cheminement personnel de Grossman, ex-communiste désenchanté, juif athée, et avant tout écrivain ...

Vassili Grossman (1905-1964), écrivain de langue russe, est un communiste fervent jusqu'à la Seconde Guerre mondiale où il se détourne du stalinisme. Son chef-d'oeuvre, Vie et Destin, écrit de 1952 à 1960, est tenu pour le « Guerre et Paix du XXè siècle ». Interdit par le KGB, il est publié en 1980 en Occident. Il faudra attendre 1989 pour qu'il le soit en Russie.

Antony Beevor est l'auteur, entre autres, de Stalingrad (De Fallois, 2001), de La Chute de Berlin (De Fallois, 2004) et de La Guerre d'Espagne (Calmann-Lévy, 2006).

Table des matières

Introduction

Première partie - LE CHOC DE L'INVASION 1941
1. Le baptême du feu - août 1941
2. La terrible retraite - août et septembre 1941
3. Sur le front de Briansk - septembre 1941
4. Avec la 50è armée - septembre 1941
5. De retour en Ukraine
6. La prise d'Orel par les Allemands - octobre 1941
7. La retraite devant Moscou - octobre 1941
Deuxième partie - L'ANNÉE DE STALINGRAD 1942
8. Dans le Sud
9. La guerre des airs dans le Sud -janvier 1942
10. Sur le Donets avec la Division noire – janvier et février 1942
11.. Avec la brigade de chars de Khassine - février 1942
12. « La vérité impitoyable de la guerre » - mars à juillet 1942
13. La route de Stalingrad - août 1942
14. Les combats de septembre
15. L'Académie de Stalingrad
16. Les combats d'octobre
17. Le vent tourne
Troisième partie - LA RECUPERATION DES TERRITOIRES OCCUPES
18. Après la bataille
19. La reconquête de la mère patrie – début du printemps 1943
20. La bataille de Koursk
Quatrième partie - DU DNIEPR A LA VISTULE
21. Les massacres de Berditchev
22. La route d'Odessa
23. Opération Bagration
24. Treblinka
Cinquième partie - LES RUINE DU MONDE NAZI
25. Varsovie et Lodz
26. Dans le repaire de la bête fasciste – Poznan et Schwerin
27. La bataille de Berlin
Postface. Les mensonges de la victoire
Bibliographie
Remerciements

 

Editeur : Calmann-Lévy et Livre de Poche
Date edition : 2007
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Est Europe

Proposé par René CLAUDE le jeudi 29 mai 2008 à 16h17

Dernière contribution le lundi 25 janvier 2010 à 18h16

lue 5620 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Carnets de guerre et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes