Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Hitler : la naissance du mal / Christian Dugay

 

Pas d'empathie de René CLAUDE le jeudi 30 octobre 2003 à 11h17

Bonjour,

Il sera bien sûr plus agréable d'avoir un débat élargi sur ce téléfilm ambitieux lorsqu'une chaîne française et un programme belge l'auront diffusé, mais je dépose tout de même une remarque sur le jeu très bien maîtrisé de Robert Carlyle dans le rôle titre. Il réussit le tour de force sur plus de trois heures de ne jamais permettre un début d'empathie avec son personnage.
Si cela peut paraître normal à des téléspectateurs européens qui sont initiés, même sur les grandes chaînes privées ou publiques, aux réflexions et aux recherches de réalisateurs en général conscients de leur responsabilité de créateurs, obtenir une identification aux personnages principaux reste le mode de direction des réalisateurs nord-américains grand public. Les producteurs hollywoodiens misent des sommes extravagantes sur des films qui tapent dans l'affect et les merveilleux frères Coen ("Fargo", "Miller's crossing", etc.) passent sans doute pour des extraterrestres avec leur travail de mise à distance par la façon de cadrer mais surtout à travers une direction d'acteurs qui empêche l'identification au premier degré.

Dans "Hitler, la naissance du mal", si on retrouve certaines des formes classiques des productions made in USA et un rythme de montage efficace, le jeu de Robert Carlyle et de ses camarades est maîtrisé de telle manière qu'il empêche tout début d'empathie, surtout dans des scènes reconstituant des instants d'intimité dans le vie d'Hitler.

Carlyle est impressionnant de contrôle et on voit qu'il a étudié avec soin la gestuelle d'Hitler : les séquences de la brasserie münichoise sont particulièrement révélatrices du talent de ce comédien. Il a su éviter l'excès (tentant) et la caricature.

Bien cordialement,

Ren Claude

*** / ***

lue 488 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Hitler : la naissance du mal

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes