Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

 

Recherche d'informations sur le plan Sussex 1944 de marie Ligonnière-Wouenzell le lundi 14 juin 2021 à 09h26

Je m'appelle Marie Ligonnière-Wouenzell et je suis professeure documentaliste au collège Lucien Millet de Doué-en-Anjou ().
Mon message va être long et je m'en excuse mais j'espère que vous le lirez jusqu'au bout. Je suis novice dans la recherche d'archives et mes connaissances sur la Seconde Guerre mondiale se révèlent malheureusement insuffisantes au fur et à mesure des découvertes.

Cette année est le centenaire de la naissance de Lucien Millet, agent actif du plan Sussex, mort à 22 ans, fusillé par l'armée allemande en déroute à côté d'Évreux avec son capitaine, Claude Guyomar. À cette occasion, le collège va ériger une nouvelle stèle commémorative (en remplacement de l'ancienne) et organiser une cérémonie d'hommage en présence des officiels, de la famille et, nous l'espérons, de fils/filles/neveux/nièces de Sussex, dont certains ont eu la bonté de répondre à mes interrogations.

Le parcours de Lucien nous est connu dans les grandes lignes : en décembre 1941, fuite de Doué-la-Fontaine (Maine et Loire) en vélo facilité par les réseaux de résistants ARC (Auguste Blandeau) et Angers-Honneur et Patrie (Victor et Barbara Chatenay), et arrivée à Limoges (d'après la famille, il s'y engage pour devenir "radio" mais où? Comment? Auprès de qui?). Il rejoint ensuite l'Afrique du Nord via l'Espagne et se trouve à Casablanca (qu'y fait-il?)au moment du débarquement anglo-américain puis part pour Alger où est volontaire pour le plan Sussex. Il rejoint l'Angleterre (Comment? Quand?) et on le retrouve à Londres en janvier 1944. Là, il a quelques contacts avec le BCRA sous le nom de Lucien Marchand mais suit l'entraînement des Sussex à St Albans dispensé par les marines Américains et les commandos Britanniques. Il se marie avec Marie-Louise Bates, française libre, secrétaire au BCRA (il utilise sa fausse identité pour le mariage) le 1er mai 1944. Il est parachuté dans la nuit du 10 au 11 mai 1944 dans la région d'Évreux avec son capitaine Claude Guyomar alias R Goudelin. Ils endossent de nouvelles identités pour la mission : Lucien devient Michel Montford et Guyomar devient Monestier. Ils envoient de nombreux messages radio à Londres (au moins 80 mais contenu inconnu) et se lient avec des réseaux de Résistance locaux (Lesquels? Pour y faire quoi?). En août, ils logent chez Mme Bourgoin à Saint-Luc (Eure)et la radio est cachée chez M Hervieux (Vieil-Évreux). Ils semblent recherchés par les Allemands (dénonciation? localisation grâce aux fréquences? Par qui exactement - gestapo, abwehr, gendarmerie française? Peut-il y avoir des traces dans des archives?). Le 22 août 1944, après l'envoi d'un dernier message, ils sont arrêtés et exécutés sur le champs par une patrouille allemande au Buisson-Rabot, lieu-dit de la commune de Val-David(par qui exactement? existe-t-il des archives type journaux de marche?). Les américains (quelle unité?) arrivent 3 heures après le drame, récupèrent les dépouilles et semblent les enterrer à Saint-Luc. quid de leurs affaires et argent?

en 1945, un certain Lieutenant-Colonel Débesse mène une enquête (pour quelle juridiction?) pour connaître les circonstances de décès. Un jugement est prononcé (quand? par qui?) et les deux "inconnus" enterrés le 22 août sont officiellement nommés et reconnus "morts pour la France" sur le registre d'État-civil de Val-David.

Voilà où j'en suis de mon enquête! L'histoire des agents Sussex est passionnante mais ma méconnaissance du fonctionnement des armées en présence à l'époque, des archives qu'elles ont laissées me freine pour certains détails. J'ai fait les demandes de dossier personnel auprès du Service historique de la Défense mais les délais sont allongés considérablement à cause du Covid

Auriez-vous des informations, conseils à me donner, contacts qui pourraient m'aider?


je vous remercie de m'avoir lu jusqu'au bout,
cordialement,

Marie Ligonnière-Wouenzell
professeure-documentaliste
marie.ligonniere@ac-nantes.fr

*** / ***

lue 1774 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 A tout hasard ... de JARDIN DAVID 16 juin 2021 14h57
2 Ce qui est sympa ... de JARDIN DAVID 19 juin 2021 14h47
2 merci de marie Ligonnière-Wouenzell 28 juin 2021 09h32

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes