Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Batailles & Blindés / Collectif

 

Au sommaire du n° 75 de Francis Deleu le lundi 03 octobre 2016 à 15h55

+ La Kampfstaffel « Rommel » - La garde rapprochée du « Renard du désert » au combat
La guerre du désert, propice à la capture d’états-majors à la faveur de lignes de front floues très mouvantes, impose à la Panzer-Armee « Afrika » la création d’unités de protection des commandements de l’armée et du Deutsches Afrika-Korps. Ces Kampfstaffel vont en fait davantage servir de « pompiers du front » en intervenant dans les secteurs chauds du champ de bataille et s’illustrer au cours des combats majeurs de la campagne d’Afrique du Nord. Benoît Rondeau analyse le rôle de la Kasta de la Panzer-Armee « Afrika ».
par Benoît Rondeau.
+ La Bären-Panzer-Division - Les « ours » de la Panzerwaffe
La 3. Panzer-Division est l’une des divisions blindées au parcours le plus remarquable de la Panzerwaffe. De l’invasion de la Pologne aux dernières offensives en Hongrie en passant par la bataille d’Hannut, la campagne de France, les combats du Caucase ou de Tcherkassy, sans oublier l’envoi de certains éléments en Afrique du Nord pour constituer le noyau de l’Afrika-Korps, elle perpétue bon nombre de traditions héritées de la Reichswehr. Vincent Bernard étudie pour nous cette « division de l’ours ».
par Vincent Bernard
+ Le premier grand combat de chars de la Seconde Guerre mondiale - Le corps de cavalerie affronte le XVI. Armee-Korps (mot.)
La bataille d’Hannut-Gembloux, qui oppose les 12 et 13 mai 1940 le corps de cavalerie français et le XVI. Armee-Korps (mot.) allemand en Belgique constitue la première grande bataille de chars de la Seconde Guerre mondiale. Les combats acharnés que se livrent 2e et 3e DLM d’un côté, 3. et 4. Panzer-Divisionen de l’autre, consacrent la supériorité des armes françaises, mais la suprématie tactique totale des Allemands. Max Schiavon nous livre les secrets de cette bataille décisive de la campagne de l’Ouest.
par Max Schiavon.
+ Dernier choc blindé à l’Est - La bataille de chars de Debrecen – Octobre 1944
À l’automne 1944, l’Armée rouge, sous le commandement du maréchal Malinovsky, exploite les renversements d’alliance qui agitent les Balkans pour percer en Hongrie. De son côté, la Heeresgruppe « Süd » prend l’initiative d’un bond en avant censé préserver le sol magyar, dernier allié du Reich, de l’invasion soviétique. Ce combat de rencontre donne lieu à la dernière grande bataille de chars de la Seconde Guerre mondiale. Durant tout le mois d’octobre, les Panzer et T-34/JS-2 s’affrontent dans des combats d’une violence inouïe.
par Luc Vangansbeke
+ Premier coup d’éclat d’un as - Michael Wittmann à Moszkov
La carrière de l’as des Panzer Michael Wittmann est connue, la narration de ses exploits avec les chars lourds Tiger de la « Leibstandarte », puis ceux de la schwere SS-Panzer-Abteilung 501, ayant contribué à forger la légende de ce tankiste hors pair. Ses faits d’armes à bord d’un Sturmgeschütz à l’été 1941, durant l’opération « Barbarossa », sont en revanche moins relatés. L’engagement de la cote 65,5, près de Moszkov, le 12 juillet, est pourtant celui qui le fait entrer dans le cercle très fermé des as du combat blindé.
par Jean-Philippe Mavournel
+ La guerre du Kagera - L’ultime bataille du « dernier roi d’Écosse »
Fin 1978, non content de soumettre son peuple à la tyrannie et à d’innombrables purges, ayant réussi à se mettre la totalité de la communauté internationale à dos (à l’exception notable du colonel Kadhafi), le fantasque et sanguinaire dictateur ougandais Idi Amin Dada a le grand tort de lancer ses troupes dans la province tanzanienne du Kagera. Mal lui en prend, car la réaction énergique du président Nyerere, dont les forces armées sont nettement supérieures à celles de l’Ouganda, provoquera la chute du « dernier roi d’Écosse ».
par Adrien Fontanellaz et Tom Cooper.
+ Actu - Le matériel de l’Armée sud-coréenne
par Mathias André.

*** / ***

lue 5605 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Batailles & Blindés

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes