Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Batailles & Blindés / Collectif

 

Au sommaire du n° 66 de Francis Deleu le jeudi 16 avril 2015 à 15h35

+ Blindorama : Afrique du Sud 1939 - 1945
Tardivement soumise par la Grande-Bretagne, l'Afrique du Sud a bien souvent du mal à aligner sa politique étrangère sur celui de la métropole. La déclaration de guerre à l'Allemagne en septembre 1939 est ainsi plutôt mal vécue dans le pays et l'Armée sud africaine est alors totalement impréparée aux hostilités. C'est sans compter sur la formidable collaboration entamée par Le Cap avec la firme américaine Marmon Herrington !
par Yann Mahé.
+ L'OMBSON - Une brigade motorisée pour détruire Moscou
Quand Staline, confronté à l’irrésistible avance de la Wehrmacht sur Moscou à l’hiver 1941, reprend à son compte le projet de réduire une partie de la capitale en ruines, comme l’avant fait le tsar Alexandre Ier en 1812 face à la Grande armée napoléonienne, il confie l’exécution de ces destructions d’ampleur à une brigade de fusiliers motorisés d’élite : l’OMSBON, qui n’est ni plus ni moins que l’ancêtre des célèbres et rédoutés Spetsnaz...
par Yann Mahé.
+ D'une guerre à l'autre - Les unités de l'Armée yougoslave
Très influencé par la pensée militaire française, le royaume de Yougoslavie équipe son armée de matériels français (Renault FT, Renault-Kegresse M-28 et Renault R35) qui servent à mettre sur pied un, puis deux bataillons blindés. À côté d’engins tchécoslovaques, ces chars sont utilisés pour le coup d’État du 27 mars 1941 qui permet à Belgrade de tourner le dos à l’Axe. Mais les représailles allemandes vont entraîner des combats éprouvants pour les blindés yougoslaves...
par Bojan Dimitrijevic.
+ Un combat oublié de la division blindée « Ariete » - Le carrefour des pistes Bir Hakeim et Capuzzo
Durant la bataille de Gazala, en juin 1942, la 132a Divisione corazzata « Ariete » signe un nouveau succès retentissant sur la route du point d’appui allié de « Knightsbridge », en infligeant un coup d’arrêt à la 7th Armoured Division, les célèbres « Rats du désert ». Pour cela un simple canon de 88 mm bien placé et quelques chars M13/40 auront suffi ! Enzo Mosolo nous plonge dans ces 48 heures de combats acharnés.
par David Zambon.
+ Combattre dans un Tigre - Formation, vie et missions de l'équipage du «Fauve»
Vous avez toujours rêvé de servir à bord d’un Tiger ? En étudiant le célèbre manuel pédagogique et humoristique (la Tigerfibel) conçu pour les personnels amenés à manier le « fauve », Hugues Wenkin vous immerge littéralement à l’intérieur de ce char d’exception. À l’issue de cet article, formation des équipages, rôle de chacun des cinq tankistes, tactiques d’engagement au combat, méthode d’acquisition de la cible, séquence de tir n’auront plus de secret pour vous !
par Hugues Wenkin
+ Et si la guerre avait duré un an de plus ? - 2ème partie : vers la suprématie technologique des Alliés
Oubliez tout ce que vous avez lu sur les redoutables « Panzer Paper » ultramodernes développés par les Allemands durant les derniers mois de la guerre et censés damer le pion aux armées alliées sur les frontières du III. Reich : Américains, Britanniques et Soviétiques avaient dans leurs cartons des chars tout aussi performants, sinon plus. Qu’auraient pu faire Panzer E-50 et E-75 face aux hordes de Super Pershing, Centurion, T-44 et autres T-54 ? En vérité, pas grand-chose...
par Yann Mahé et Laurent Tirone.
+ Kurt Knispel - La naissance d'une légende
Moins médiatique que Michael Wittmann ou Otto Carius, Kurt Knispel n’en demeure pas moins, avec 195 victoires (dont 168 confirmées), l’as des as de la Panzerwaffe. Si c’est surtout avec les Tiger de la schwere Panzer-Abteilung 503 que ce Silésien fait parler la poudre, ses exploits antérieurs à bord d’un Panzer IV de la 12. Panzer-Division sont tout aussi spectaculaires. Retour sur la campagne de ce tankiste d’exception durant l’opération « Barbarossa »...
par Laurent Tirone.
+ Renault FT en forêt de Retz - Le baptême du feu des Renault FT
Fin mai 1918, en pleine offensive « Ludendorff », afin d’enrayer l’avance des divisions allemandes, le 501e régiment d’artillerie spéciale et ses petits Renault FT sont envoyés au feu dans l’Aisne, dans le secteur de la forêt de Retz. Là, les chars français lancent plusieurs contre-attaques qui permettent de reconquérir une partie du terrain perdu et de remonter le moral des fantassins soumis à rude épreuve depuis quelques jours...
par Sylvain Ferrera.

*** / ***

lue 4968 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Je ne suis... de d.zambon 16 avril 2015 20h32
2 Confusion ! de Francis Deleu 16 avril 2015 21h47
3 :-) de d.zambon 17 avril 2015 06h12

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Batailles & Blindés

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes