Télégramme de Darlan du 9 novembre 1942 - Darlan - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Darlan / Bernard Costagliola

En réponse à -4 -3 -2
-1Une histoire en pleine évolution de françois delpla

Télégramme de Darlan du 9 novembre 1942 de Bernard Costagliola le mardi 17 mars 2015 à 06h25

Je remercie les participants à cette discussion et plus particulièrement notre ami François Delpla pour ses aimables compliments sur mon travail.
Voici donc le texte du télégramme rédigé par Darlan suite à la demande de Pétain de lui faire part de son avis personnel sur la situation en Afrique du Nord au lendemain du débarquement anglo-saxon. L'archive est issue des Papiers Auphan (126 GG2, V, Service historique de la Défense) consultables sur autorisation.


Tg 50764, 9 novembre 1942, 13h04, Réservé absolu : "Pour Maréchal et Amiral Auphan - Réponse à votre 58571.
1) A l'Est d'Alger aucune action à la date d'aujourd'hui -stop- Intentions américaines paraissent être progresser par terre vers Tunisie, ensuite attaquer Italie.
2) Alger et ses environs solidement tenus par Américains.
3) Oran parait faiblir.
4) Maroc ne pourra continuer longtemps magnifique résistance.
5) Possession tous terrains d’atterrissage rend possible dès maintenant grand déploiement aviation américaine.
6) Du point de vue général, nous devons tenir engagements. Il est donc difficile accepter suspension armes concernant territoire encore non attaqué sous peine voir Allemands dénoncer armistice et occuper zone libre.
7) Cependant si Allemands n’interviennent pas à bref délai en Tunisie il faut s’attendre à occupation américaine totalité Afrique du Nord. Dans ce cas nous devons nous efforcer conserver souveraineté gouvernement français légal par négociations avec Américains à exclusion des Anglais et dissidents ; ces négociations deviendront plus difficiles avec le temps en raison résistance rencontrée.
8) D'autre part il ne paraît pas souhaitable solliciter une aide étrangère en Tunisie parce que nous transformons Afrique du Nord en champ bataille et la couperons en deux tronçons que nous ne parviendrons pas à recoller.
9) Solution très compliquée et il serait nécessaire bien connaître intentions et moyens Allemagne.
10) Si l’Allemagne nous aide il est essentiel qu’elle modifie situation armistice, et qu’elle la remplace par autre formule politique qui nous permettrait de recouvrer nos possibilités.
Signé : François Xavier »




PS : un correctif : ce n'est pas moi, mais Coutau-Bégarie et Huan (Darlan, Fayard, 1989, p. 595) qui citent la phrase adressée par Darlan au commandant Dorange ("Les Allemands ne peuvent plus gagner la guerre, mais ils ne l'ont pas encore perdue"), initialement rapportée par un certain E. Krautkramer (que je n'ai pas lu).

*** / ***

lue 3878 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes