Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Canaris : le maître espion de Hitler / Eric Kerjean

En réponse à -2
-1A propos de B. Woloszanski... * de René CLAUDE

Avant d'avoir reçu le livre d'Eric Kerjean... de Etienne Lorenceau le lundi 19 janvier 2015 à 13h13

Indépendament du fait que son analyse est radicalement opposée à la mienne et omet des faits particulièrement bien documentés par Heinz Höhne "à décharge", je note dans l'interview une contradiction flagrante.
Si Canaris avait été l'agent provocateur de himmler, pourquoi aurait il été battu après son arrestation alors que, selon l'auteur, himmler et schellenberg le gardait au frais pour avoir un nnégociateur propre ? Par ailleurs, si himmler laissait faire schelllenberg dans ses négociations avec l'ouest, ce n'est qu'avec une extrême restiscence. C'était un un point tel que schellenberg pour lui forcer la main établit entre October 1944 et Avril 1945 treize Egmont reports sur la situation internationale qu'il fit éditer par Giselher wirsing en seulement sept exemplaires dont un pour himmler, un pour fegelein (l'intermédiaire entre hitler et himmler), un pour seyss-inquart, un pour walther hevel, un pour le representant du ministère des affaires étrangères auprès d'hitler, et un pour Goebbels.



Par ailleurs, Höhne, comme d'autres, indique que Canaris tomba en disgrace principalement en raison du fait qu'il n'aurait pas prévu l'opération "Torch". Or nous savons qu'il avait fait équiper deux stations de radar d'équipements infra-rouges pour détecter tous les mouvements de navires passant par Gibraltar.... mais l'information n'a pas été transmise à l'armée et à hitler...

Par ailleurs il est un peu facile de dire que les sources d'un auteur n'existent pas quand on ne va pas les chercher: In September 1939 Anthony Szymanski military attaché in Berlin and Bern is arrested. In April 1940, his wife, Mme Halina Szymańska (aka Halina Czarnowska) received data (apparently from Canaris) on the German attack against France and Benelux. In the middle of June 1941, Mme Szymańska received information about the German attack against the Soviet Union. During World War II she became one of the most effective MI6 agents." The war found her in Poznan. As a mother of three girls, she is concerned about the fate of her husband, as a socialite salons, she knows many German military and was probably in his conscience loving wife and mother who wants to protect the fate of the children , doomed to choose a profession spy. With the knowledge of pre war situations by the German military position of her husband, she could make use after the outbreak of the war. She managed to, amongst other things, to make contact with the head of the Abwehr - military intelligence and counterintelligence - Admiral Wilhelm Canaris . He also was on hand, because as outspoken opponent of Hitler's policy of looking for people outside of the country , which could give valuable information . His aim was to establish indirect contact with Britain . He knew that without the support of the British, the same resistance determination to defeat Hitler - to remove him from power and bring peace to the country - was not feasible . He chose Halina Szymańska.
She - and their children - found refuge in Switzerland and hopes to gain information about the arrested husband. He gained invaluable liaison . " The condition of residence in Switzerland was to establish contact with British Intelligence " - Waller writes in his book " The unseen war in Europe: espionage and conspiracy in the Second World " .
Staying in Switzerland Szymańska involved with the British and operated under the name Halina Czarnowska. As an agent met during the war as an officer of the Abwehr, Gisevius .
(boiteuse traduction du polonais en anglais mais la source est bien plus développée que ce témoignage dans l'ouvrage de Waller qui faisait partie des services secrets américains...)

Mais bon, lisons le livre et ne commentons que ce qui a été dit dans l'interview et qui, pour l'instant, ne plaide pas très fort pour le sérieux du travail de Kerjean

*** / ***

lue 3825 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Une critique éclairée du livre de Kerjean de Etienne Lorenceau 29 janv. 2015 12h11
2 Un mauvais papier... de françois delpla 29 janv. 2015 12h21

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Canaris : le maître espion de Hitler

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes