Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

vo nguyen giap / cecil b currey

En réponse à
-1Un stratège ou un monstre ? de Contributeur sans E-mail valide

Un mélange idéologique redoutable de René CLAUDE le mardi 01 juillet 2003 à 19h38

Bonsoir,

Lucien Bodard - que ses collègues et ses amis n'avaient pas surnommé Lulu le Chinois pour rien - fut l'un des premiers grands reporters à tenter d'expliquer à ses compatriotes la particularité du marxisme dans ses versions chinoises et indochinoises. Pour dire vite, car il faudrait que je retrouve les intuitions parfois fulgurantes de Bodard dans ses articles : à un rapport au Temps hérité des préceptes du confusianisme et donc très différent de celui perçu et vécu par les officiers du Corps expéditionnaire, les chefs communistes mêlaient toute la rigueur glacée et implacable de la dialectique marxiste. Le résultat fut cette violence, cette brutalité calculée de Giap et de ses adjoints dans une guerre de libération totale qu'ils avaient estimée longue et dure. (Les commandants français furent aussi très brutaux, mais d'une brutalité réactive, nerveuse et désordonnée, à court terme)
Derrière la "face" souriante de Giap travaille un esprit brillant, celui du tacticien froid qui , pour parvenir à son but ultime - la victoire sur les Français - pensera "sa" guerre en années, voire en dizaines d'années et s'il le faut, sacrifiera la moitié des habitants du Vietnam pour gagner et établir la société communiste. Giap sera intellectuellement prêt et n'hésitera pas à faire tuer au travail des villages entiers pour faire passer ses bataillons et son artillerie comme lors des préparatifs pour la bataille de Dien Bien Phu.

Durant les années 66 - 78, Lucien Bodard fut considéré selon ses propres termes comme un affreux vieux "fagot réactionnaire" par l'extrême gauche intellectuelle française pro-chinoise... avant d'être reconnu comme un bon "récepteur-interprète" du mode de pensée des cadres communistes chinois et vietnamiens, au début des années 80 dans un de ses retournements médiatiques dont est coutumière cette curieuse micro-société très parisienne.

Bien cordialement,

René Claude

*** / ***

lue 1291 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 lucien bodard et les dirigeants nord vietnamiens de Laurent Boussaton 03 juil. 2003 13h29
2 La biographie d'Olivier Weber de René CLAUDE 03 juil. 2003 14h45
3 Lucien Bodard et la vérité historique de Serge Desbois 19 août 2005 15h13
4 Exagérations et vécu de René CLAUDE 19 août 2005 16h56
2 Lucien Bodard en Indochine : décembre 1946 de René CLAUDE 04 juil. 2003 11h23

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur vo nguyen giap

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes