Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Cinquante idées reçues sur la Shoah - Tome I / Marc-André Charguéraud

En réponse à -2
-1Les commentaires d'Asher Cohen de Emmanuel de Chambost

éléments pour comprendre de Emmanuel de Chambost le lundi 09 décembre 2013 à 16h37

Pour bien analyser la question de ces juifs parisiens que l'on n'arrête pas, il faut avoir à l'esprit un certain nombre de données. Sur les 73853 déportés juifs recensés par Klarsfeld dans les convois partant de France, 41000 environ l'ont été en 1942 et 33000 l'ont été en 1943 et 1944. Je joins un graphique sur déportations mois par mois.

Entre la période de la fin 1942 où la politique de déportation s'appuie massivement sur la collaboration de la police française et celle de la fin de l'occupation où la police française n'y participe pratiquement plus du tout, il y a une rupture que l'on peut situer fin août 1943 avec les évènements suivants:
- juin 1943 arrivée à Paris d'Alois Brunner, capitaine SS intégré à la SIPO-SD pour les affaires juives
- 7 août 1943 Laval annonce à Hagen, adjoint de Oberg que la loi sur la dénaturalisation ne sera pas adoptée.
- 10 septembre arrivée de Brunner et de son équipe à Nice.
- 31 décembre 43 démission de Bousquet

Concernant Paris, cette rupture se lit dans les chiffres: jusqu'en août 1943, 61% des déportés juifs viennent de Paris; à partir de septembre 1943, ce pourcentage tombe à 30% (Alain Michel, Vichy et la Shoah, p.300)

Autre point important: à partir du début de l'été 1942, la MBF ne prend aucune part à l'application de la soution finale (Gael Eismann, Hotel Majectic)

Fin mars 1942, Röthke, chef du service des affaires juives à la Gestapo et Aloïs Brunner convoquent à Paris les responsables des différents commandos de la Gestapo SS pour relancer la chasse aux juifs dans toute la France.

Emmanuel

*** / ***

lue 2119 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Cinquante idées reçues sur la Shoah - Tome I

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes