Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Aubrac, Lyon 1943 / Gerard Chauvy

En réponse à -22 -21 -20 -19 -18 -17 -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1mais enfin ! de françois delpla

Votre problème de Jacques Gelin le vendredi 30 août 2013 à 12h24

Cher François Delpla, je trouve que vous accusez en permanence toute autre source que le couple Aubrac de raconter des fadaises.

Je trouve que vous leur accordez un crédit total, alors même que Lucie n'a jamais parlé, par exemple, de cet argent donné à l'adjoint de Barbie, alors qu'elle a "menti" sur la date de la libération de son mari. Et qu'elle sa donné deux messages radio différents. Elle n'a jamais rien dit non plus sur ces agents du 2e bureau qui entrent en scène dans le débriefing anglais rapporté par Péan.

Elle était capable sans doute comme tout le monde de mentir directement ou par omission. Je persiste à croire qu'un agent du MI 5, dont c'était une des compétences, n'aurait pas évoqué cette somme de 750 000 Frs et les balles à blanc si ses sources n'avaient été qu'une rumeur.

En outre, vous admettez un peu vite que De Graaf, qualifié par DC "d'un peu Mythomane", a menti sur cette affaire. Les gens un peu Mythomanes ne mentent pas tout le temps, j'imagine. Cordier qui le connaissait bien a d'abord retenu ce qu'il avait dit comme possiblement vrai.

Je trouve enfin que vous admettez peut-être un peu vite que les allemands étaient des gens sensibles ouverts à cette histoire de mariage sur le fil.

J'ai un autre témoignage qui parle à propos de l'équipe Moog Barbie d'armoire remplie de billets de banques dans laquelle les agents se servaient pour aller faire leur courses. Et j'ai un document du contre-espionnage de Paillole qui raconte que Heilbronn a payé une grosse somme d'argent pour être libéré. Comme il avait donné de grosses quantités de "Fine" à un soldat qui a sorti une lettre pour sa femme.

Bien sûr, cela ne vaut pas preuve, mais me semble au minimum aussi acceptable que la belle histoire racontée par Lucie. Je pense que la question doit rester ouverte et être éventuellement résolue par les représentants de votre beau métier: les historiens.

*** / ***

lue 1738 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Désolé, votre réponse de françois delpla 30 août 2013 15h10
2 Un complot ? de Jacques Gelin 30 août 2013 15h58
3 Complètement à côté de la plaque ! ! de françois delpla 30 août 2013 16h19
4 ..... de Jacques Gelin 30 août 2013 18h00
5 et Anne Sinclair ? de françois delpla 01 sept. 2013 14h24
6 Pas encore pu de Jacques Gelin 01 sept. 2013 17h45
5 là, vous êtes vraiment mal informé de françois delpla 01 sept. 2013 15h07
6 Vous oubliez la presse écrite de Jacques Gelin 01 sept. 2013 17h44

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Aubrac, Lyon 1943

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes